Au Mondial La Marseillaise de pétanque, protestation contre l’agression d’un arbitre

Au Mondial La Marseillaise de pétanque, protestation contre l’agression d’un arbitre
Au Mondial La Marseillaise de pétanque, protestation contre l’agression d’un arbitre

Pas d’arbitres, ce lundi matin, sur les pistes de bowling du championnat du monde de pétanque marseillaise 2024 : un signe de protestation après l’agression, dimanche, de l’une d’entre elles. A l’issue d’un match, cette femme arbitre, qui en est cette année à la 18e édition d’arbitrage à ce tournoi, s’est retrouvée violemment agressée par une équipe composée de joueurs non licenciés. Alors qu’elle attribuait le 13e point lors d’un match, qui est le signal de la victoire pour l’équipe gagnante, les perdants ont manifesté d’abord bruyamment, puis plus violemment, jusqu’à recourir à des menaces de mort et à des intimidations physiques, faisant intervenir d’autres personnes pour pouvoir en découdre.

Le terrain de boules, « reflet de la société d’aujourd’hui »

C’est l’intervention d’un joueur de l’équipe gagnante, un policier en civil qui a filmé la scène avec son téléphone, qui a permis d’éviter de peu que la situation dégénère. Les organisateurs ont alors envoyé des arbitres supplémentaires et des agents de sécurité pour rétablir le calme. Patrick Grignon, président national des arbitres de pétanque, explique ce déchaînement de violence : «La pétanque n’est que le reflet de la société d’aujourd’hui, qui est une société chaotique, où beaucoup de gens ne peuvent plus respecter les règles, comme sur les terrains de football.« Pour enrayer ce phénomène, il a décidé de retirer ses arbitres de la compétition pour une matinée, alors que la fédération nationale a annoncé qu’elle allait porter plainte contre ces joueurs, déjà bannis de la compétition.

« Ce sont des voyous »

Pour Patrick Grignon, il faut aussi, dans la société, savoir respecter les règles et l’esprit sportif : «“On ne peut pas les appeler des sportifs, mais ce sont des voyous. Pour moi, ce genre d’individus n’ont pas leur place sur les terrains de pétanque.”

L’arbitre attaquée était visiblement choquée, mais elle a tenu à revenir sur le terrain lundi après-midi, pour ne pas pénaliser le reste des joueurs : plus de 4 000 cette année, et qui respectent presque tous les règles du jeu. Selon l’organisation, ce type d’incident reste tout à fait exceptionnel dans ce rassemblement, où la suite des matches s’est déroulée sans encombre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Longoria, les supporters de Marseille et de Manchester United… c’est de l’hypocrisie » – 11/07 – .
NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné