le bilan s’élève à deux morts et quatre blessés – .

le bilan s’élève à deux morts et quatre blessés – .
le bilan s’élève à deux morts et quatre blessés – .

Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juin, vers 1h du matin, quatre personnes assistant à une réception de mariage ont été abattues. Deux d’entre eux sont morts des suites de leurs blessures.

L’une des victimes dont les jours étaient en danger dimanche 30 juin après une fusillade lors d’un mariage à Thionville (Moselle), est décédée, portant le bilan à deux morts et quatre blessés, a indiqué lundi la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy en charge de l’enquête, qui se penche sur la criminalité organisée.

Dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 juin, vers 1h du matin, quatre personnes qui participaient à une réception donnée à l’occasion d’un mariage ont été blessées par balles. Deux d’entre elles sont décédées des suites de leurs blessures.

« Pour deux autres victimes, initialement hospitalisées en état d’urgence absolue, le pronostic vital n’est plus engagé », a indiqué Vincent Légaut, procureur adjoint à Nancy, dans un communiqué.

Deux autres personnes ont également été légèrement blessées, notamment par des éclats de verre, a indiqué la Jirs de Nancy, qui a ouvert une enquête pour « assassinat en bande organisée et tentative d’assassinat en bande organisée ».

« Plusieurs dizaines de cartouches » tirées

Les faits se sont produits à l’Eden Palace, une salle de réception spécialisée dans les mariages dans une zone commerciale de Thionville. Une centaine d’invités étaient présents, venus, selon le maire de Thionville Pierre Cuny, de l’agglomération messine.

“Trois hommes cagoulés, vêtus de noir, lourdement armés, se sont présentés devant l’entrée de la salle et ont tiré sur les personnes qui se trouvaient à l’extérieur”, a expliqué dimanche le tribunal, faisant référence à “plusieurs dizaines de cartouches” tirées.

Trois agresseurs sont arrivés à bord d’un 4×4, « probablement une BMW », selon une source policière. Ils ont pris la fuite avant l’arrivée des secours.

“Très clairement, nous nous dirigeons vers un règlement de compte sur fond de trafic de drogue”, a indiqué dimanche une source. “Le mariage n’était pas ciblé en tant que tel, ce sont les gens qui étaient présents au mariage.”

La Lorraine, région frontalière, est gangrenée par le trafic de drogue. En mai 2023, à Villerupt, dans le département voisin de Meurthe-et-Moselle, des échanges de tirs entre bandes rivales sur un lieu de revente ont fait cinq blessés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lisieux. Le comité de soutien à Auguste Vrel enfin entendu ? – .
NEXT A Lanester, encore une année exceptionnelle pour le festival de Kerhervy – .