suivez les débuts mouvementés de la campagne officielle et les troubles autour des nominations

suivez les débuts mouvementés de la campagne officielle et les troubles autour des nominations
suivez les débuts mouvementés de la campagne officielle et les troubles autour des nominations

Au lendemain de l’ouverture d’une enquête pour détournement de fonds publics par le parquet de Nice à son encontre, le président contesté des Républicains, Eric Ciotti, a jugé cette décision “totalement grotesque”. “L’attaque vient de la mairie de Nice [détenue par son ennemi, Christian Estrosi]. Personne n’est dupe du calendrier »il a également contre-attaqué, sur RTL.

Selon un rapport de l’association Anticor, M. Ciotti et plusieurs membres de son équipe de campagne auraient bénéficié, en 2022, de cartes de stationnement mises à disposition gratuitement par la Chambre de Commerce et d’Industrie des Alpes-Maritimes entre mars 2021 et février 2023. Selon l’association, plusieurs cartes, dont celle attribuée à la commission des finances du département – ​​présidée par M. Ciotti – ont été utilisées au soir du second tour des élections législatives de juin 2022.

Le candidat à sa réélection dans les Alpes-Maritimes est ensuite revenu sur l’accord qu’il a scellé avec le Rassemblement national, malgré les protestations de tous les dirigeants LR qui tentent de le destituer de son poste de président LR. “J’ai voulu abattre ces murs qui ont été érigés un peu artificiellement et qui empêchent la droite de s’unir alors que rien n’empêche la gauche” pour ce faire, a-t-il expliqué sur RTL. Pour M. Ciotti, « Il y avait une sorte de diktat qui empêchait la droite de s’unir. Nous avons brisé ce tabou et j’en suis très heureux”.

Alors que le président du RN, Jordan Bardella, a annoncé que son parti soutiendrait « Plusieurs dizaines » des députés LR “sortant”, finalement seuls M. Ciotti et la députée des Alpes-Maritimes, Christelle d’Intorni, font partie de cet accord. Pour le président LR, les autres élus LR « Je suis entré dans un système que je connais trop bien ». « C’est un système d’impuissance, d’immobilité, de peur. Ils n’ont pas osé franchir cette étape”a-t-il ajouté, précisant que son “la main est toujours tendue” à leur place.

Interrogé également sur les déboires programmatiques de Jordan Bardella, sur la réforme des retraites ou la suppression de la TVA sur les 100 produits essentiels, M. Ciotti estime que c’est au président RN de décider ” decider “. “Il le fera en fonction de la situation des comptes après l’audit qui sera effectué car nous craignons qu’il y ait beaucoup de cadavres budgétaires et financiers cachés dans les placards”a-t-il précisé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le conducteur imprudent renverse sa victime en prenant la fuite – .
NEXT le développement de ce nouveau quartier de 850 logements est lancé – .