dans les Landes, journées de dépistage contre le cancer du col de l’utérus

dans les Landes, journées de dépistage contre le cancer du col de l’utérus
dans les Landes, journées de dépistage contre le cancer du col de l’utérus

3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus et 1 000 décès par an en France. Ce sont les chiffres de Santé Publique France. Durant le mois vert de juin de dépistage de cette maladie, le CHI de Mont-de-Marsan organise des consultations sans rendez-vous pour assurer la prévention.

Peu de patients ce jeudi 13 juin au centre de santé Le Phare de Mont-de-Marsan. Christelle Lecot, sage-femme, réalise les tests de dépistage : «Beaucoup n’ont pas encore compris pourquoi faire ce dépistage. Alors qu’avec une bonne surveillance, c’est un cancer qui peut être facilement prévenu.

Le premier test de dépistage du cancer du col de l’utérus peut avoir lieu à l’âge de 25 ans lors d’un frottis. Un deuxième test doit être effectué un an plus tard. Dès l’âge de 30 ans, les tests de détection des papillomavirus dits « HPV » (responsables du cancer du col de l’utérus) peuvent débuter :On ne le fait pas avant car on sait qu’avant 30 ans, ce virus peut s’éliminer de lui-même.», précise Christelle Lecot. Si les tests sont négatifs, les prochains auront lieu tous les cinq ans. S’ils sont positifs, “Les patients seront suivis de plus près.

Egalement la possibilité d’un examen gynécologique complet

Certaines patientes se présentent au dépistage quelques jours après plusieurs années sans rendez-vous avec un gynécologue : «Nous les accueillons avec plaisirinsiste Christelle Lecot. Il y aura également une palpation mammaire, un entraînement à l’auto-palpation, puis un examen gynécologique. C’est très important !« La sage-femme conseille de venir chaque année à ces journées de sensibilisation.

Mercredi 19 juin, une nouvelle journée de dépistage sans rendez-vous a lieu dans les Landes. C’est de 9h15 à 17h au centre périnatal d’Aire-sur-l’Adour.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné