L’Île-du-Prince-Édouard interdira-t-elle le tabac pour la prochaine génération ? – .

L’Île-du-Prince-Édouard interdira-t-elle le tabac pour la prochaine génération ? – .
L’Île-du-Prince-Édouard interdira-t-elle le tabac pour la prochaine génération ? – .

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard envisage d’interdire la vente de tabac à toute personne née après une certaine date dans l’espoir de créer une génération de non-fumeurs.

Cette idée fait partie du plan d’action Vivre mieux à l’Î.-P.-É. publié mardi.

Si le gouvernement décide d’aller de l’avant avec son idée, il s’agirait d’une interdiction à vie de l’achat légal de tabac pour les personnes nées après une date précise, par exemple 2009.

C’est une idée audacieuse, mais elle circule dans la communauté de la santé publique et gagne du terraindit le Dr. David SabapathyMédecin-hygiéniste en chef adjoint.

David Sabapathy, médecin-hygiéniste en chef adjoint de l’Île-du-Prince-Édouard, appuie l’idée d’interdire la vente de tabac à la prochaine génération.

Photo : Radio-Canada

Le tabac demeure la principale cause évitable de maladie, d’invalidité et de décès dans la province, souligne-t-il.

Nous pouvons faire deux choses. D’une part, aider les fumeurs à arrêter quand ils le souhaitent et, d’autre part, faire en sorte que la prochaine génération ne commence pas à fumer.explique le Dr. Sabapapathie.

Le vapotage serait exclu

La politique s’appliquerait aux produits du tabac, mais pas au vapotage.

Il vaudrait mieux interdire également la vente de produits de vapotage, préconise Rob Cunninghamanalyste politique principal à la Société canadienne du cancer, car ces produits incitent de plus en plus de jeunes à fumer.

Si nous pouvons empêcher les jeunes de commencer, nous aurons un impact énorme à long terme sur la réduction du tabagismecroit M. Cunningham.

Le gouvernement sollicite l’opinion publique

Le gouvernement invite les résidents à commenter son plan d’action en répondant à un sondage qui reste en ligne jusqu’au 5 juillet. Il faudrait probablement un an ou plus pour mettre en vigueur de nouvelles règles.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Le gouvernement n’envisage pas d’interdire le vapotage.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs personnes interrogées au hasard mardi soutiennent le plan d’action s’il peut protéger les jeunes.

Un habitant, John Coles, souligne à quel point il peut être difficile d’arrêter de fumer. Il a essayé plusieurs fois sans succès et il espère y arriver un jour. Il faut vraiment se préparer pour le faireil a dit.

Un autre résident, Patauger Gauthier s’interroge sur l’efficacité d’une interdiction de vente de produits du tabac pour une certaine génération.

Si les gens veulent fumer, ils peuvent l’acheter. Le marché noir existera toujoursdit M. Gauthier.

Selon un rapport de Shane Rossde Radio-Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 68 chiens vivant dans des « conditions horribles » saisis à Winnipeg
NEXT SÉNÉGAL-FRANCE-ISLAM/Paris accueille à partir de jeudi une conférence internationale sur l’islam soufi – Agence de presse sénégalaise – .