Les citoyens critiquent les procédures d’Amazon

Les citoyens critiquent les procédures d’Amazon
Les citoyens critiquent les procédures d’Amazon

Les citoyens victimes de vols de colis et qui ont également développé d’ingénieuses astuces pointent du doigt les méthodes des livreurs d’Amazon qui ne prennent même pas la peine de sonner une fois arrivés à destination.

Samuel Trépanier, un résident de Sorel-Tracy, a fabriqué une boîte à colis qu’il a installée à côté de la porte d’entrée. La procédure est simple : il est demandé aux livreurs de placer le colis dans le carton, de rentrer le cadenas à l’intérieur et de le verrouiller. Même si le cadenas en question a déjà été volé, le système est efficace, mais seulement lorsque certaines entreprises assurent la livraison.

>

>

« Surtout Amazon qui ne le fait pas du tout. Postes Canada le fait régulièrement, Purolator aussi. Ils frappent, alors je réponds», explique M. Trépanier.

Danick Gratton, qui habite dans la même rue, estime que depuis l’installation de sa boîte à colis, le nombre de vols a diminué de moitié. « Tous les livreurs ne mettent pas les colis dans la boîte à colis. Pour leur faciliter la tâche, j’ai retiré le cadenas et même là, tous les colis ne sont pas mis dans la boîte. »

>

>

Il s’oppose notamment à la manière de faire des livreurs d’Amazon.

“Ils [les livreurs d’Amazon] ne sonne même pas, ils ne s’en soucient même pas. Je télétravaille ici 24h/24 et 7j/7. Je suis plus en colère contre les livreurs que contre les voleurs. Je ne suis pas pour les voleurs. Les livreurs d’Amazon, s’ils faisaient bien leur travail, il y aurait beaucoup moins de vols de colis”, explique-t-il.

De nombreuses entreprises de transport demandent à leurs livreurs de sonner une fois arrivés à destination et de tenter de remettre le colis en mains propres. Dans certains cas, si le propriétaire est absent, mais que le livreur estime le lieu sécuritaire, il peut déposer le colis. Dans le cas contraire, il sera livré dans un point de collecte.

Les chauffeurs-livreurs d’Amazon suivent une autre procédure, a confirmé la porte-parole d’Amazon, Alisa Carroll, par courriel à l’Agence QMI. “Les personnes livrant au nom d’Amazon ne frappent pas aux portes et ne demandent pas aux clients de signer pour les colis.” Mmoi Carroll recommande de déposer un rapport de police et de signaler le vol à Amazon.

La multinationale rappelle également qu’il est possible de choisir de récupérer les colis dans des endroits identifiés comme des commerces, des dépanneurs et des épiceries.

Quant à savoir pourquoi les règles diffèrent de la plupart des autres entreprises de livraison et s’il était possible de quantifier le phénomène, les questions de l’Agence QMI sont restées sans réponse.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À l’OMS, les pays sont divisés sur la prévention des pandémies
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités