comment Roubaix a renforcé son offre

comment Roubaix a renforcé son offre
Descriptive text here

On fait parler de nous lorsque nous sommes au fin fond de la Nouvelle-Zélande ou du Brésil, pour notre histoire cycliste, avec l’arrivée de la course élite Paris-Roubaix dans notre vélodrome. C’est une influence internationale », s’enthousiasme Jean-Marie Deruy. Cycliste passionné, ancien animateur social dans les quartiers prioritaires de la ville, il est arrivé à la direction des sports de Roubaix en 2011. Disposer de tels équipements sportifs, avec ses douches mythiques qui constituent un but de pèlerinage pour de nombreux pratiquants et supporters, est un formidable atout. Mais le directeur sportif a déjà réalisé à quel point s’inscrire dans un club ou même prendre une licence est loin d’être la préoccupation première des Roubaisiens.

Un véritable vecteur d’intégration

Les indicateurs de l’Insee montrent de nombreuses difficultés dans l’ancienne cité textile, avec un grand nombre de quartiers prioritaires. Pour les jeunes décrocheurs, les adultes peu ou pas diplômés et éloignés de l’emploi, « la priorité est de pouvoir se nourrir et se nourrir correctement, se loger, travailler, être reconnu et exister socialement, se souvient Jean-Marie Deruy. Mais parce que le sport est un véritable vecteur d’intégration, d’inclusion, de bien-être, de création d’endorphines, de dopamine ou d’adrénaline, et même un exutoire, nous avons remis le sport au cœur du village.. »

La pratique d’une activité physique ou d’un sport est
« le début du concept de bien-être »à titre individuel mais aussi à l’échelle d’une ville, explique-t-il. « Je peux m’améliorer en prenant les escaliers, en vélo, en y allant avec mes amis ou mes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Loire et Haute-Loire. Cette semaine encore, la RN88 sera fermée plusieurs nuits de suite
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités