Benjamin Netanyahu « a réaffirmé son engagement » en faveur d’un cessez-le-feu à Gaza, assure le secrétaire d’État américain

Benjamin Netanyahu « a réaffirmé son engagement » en faveur d’un cessez-le-feu à Gaza, assure le secrétaire d’État américain
Benjamin Netanyahu « a réaffirmé son engagement » en faveur d’un cessez-le-feu à Gaza, assure le secrétaire d’État américain

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a assuré, mardi 11 juin, que le Premier ministre israélien avait « a réaffirmé son engagement » favorable à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, en référence au plan présenté par les États-Unis à l’ONU. Le chef de la diplomatie américaine a également décrit « signe encourageant » la réaction du Hamas, qui a dit saluer la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU votée mardi en vue d’une trêve. Suivez notre diffusion en direct.

Un sommet en Jordanie pour l’aide humanitaire. Cette conférence, qui se tient mardi, vise à collecter des fonds pour l’aide humanitaire aux Palestiniens de la bande de Gaza. Le secrétaire d’État américain doit assister à cette conférence, organisée conjointement par les Nations Unies, la Jordanie et l’Egypte.

L’ONU est « profondément choquée » par l’impact sur les civils de l’opération israélienne de libération des otages. « Toutes ces actions, de la part des deux parties, pourraient constituer des crimes de guerre », a souligné mardi le porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme à Genève. Il précise qu’il ne dispose d’aucun moyen indépendant pour vérifier le bilan du Hamas, qui fait état de 274 civils tués lors de l’opération de libération des otages menée par l’armée israélienne, mais le « jugé proche d’être précis à 100 % ».

L’armée israélienne annonce la mort de quatre soldats à Gaza. Ces soldats étaient « tué lors des combats dans le sud de la bande de Gaza » Lundi, a annoncé l’armée dans un communiqué, sans donner de détails sur les circonstances de leur décès.

Cinq morts dans une frappe israélienne à la frontière syro-libanaise. Trois Syriens travaillant pour le Hezbollah ainsi que deux Libanais ont été tués lundi soir à « une frappe israélienne visant un convoi de pétroliers entrant au Liban » originaires de Syrie voisine, selon le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, Rami Abdel Rahmane. L’armée israélienne a de son côté revendiqué les frappes au sud du Liban, expliquant avoir mené ces opérations après qu’un de ses drones ait été abattu.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV baisse de 62% en 2023
NEXT Elle reste immobilisée pendant trois jours à côté du corps de son petit ami