Le régime menace toute publication de bilans

Le régime menace toute publication de bilans
Le régime menace toute publication de bilans

C’est comme un couperet. Le régime de Déby Jr. menace toute publication de rapports sur les victimes causées par ce qu’il appelle des tirs nourris depuis l’annonce de la victoire du président de transition.
C’est le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique et de la Prévention dans une circulaire qui en fait l’annonce en ces termes : « Je tiens à vous rappeler qu’il est formellement interdit de mettre à la disposition de tout utilisateur les statistiques relatives au nombre de personnes. blessés et morts liés aux tirs consécutifs à l’élection du chef de l’Etat à la présidentielle du 6 mai 2024″, il s’est adressé aux directeurs des hôpitaux nationaux, provinciaux et de district de la santé, aux délégués provinciaux de la santé et de la prévention.
Dabsou Guidaousso précise également qu’il est strictement interdit d’autoriser les organes de presse et tout autre citoyen à interroger ou photographier les blessés dans les établissements de santé sans autorisation expresse du ministre de la Santé publique et de la Prévention, exige la tutelle qui fait savoir : « J’attache de la valeur à cette circulaire qui ne doit souffrir d’aucune ambiguïté. »
Le ministère exige cependant que les statistiques soient mises à jour quotidiennement à 8h00 et 20h00 et transmises au Secrétariat général.
Cette décision a été prise à la suite des manifestations post-électorales après la victoire du président de transition, Mahamat Idriss Deby, devant son ancien Premier ministre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV À Gaza, des milliers de Palestiniens sont portés disparus
NEXT Les sondages se suivent mais ne se ressemblent pas (bis)