A Paris, une couturière algérienne menacée à cause du caftan marocain

A Paris, une couturière algérienne menacée à cause du caftan marocain
A Paris, une couturière algérienne menacée à cause du caftan marocain

La paternité du caftan fait toujours l’objet de controverses entre Marocains et Algériens. Tout a commencé par des visites du stand d’une couturière algérienne Lina Boussaha au salon Paris Porte de Versailles qui se poursuit jusqu’au 12 mai et la diffusion d’une vidéo sur le stand Algérie par l’influenceur algérien Iyas. La créatrice algérienne a exposé ses caftans et gandouras. Voir des caftans marocains dans un stand de l’Algérie n’aurait pas plu aux Marocains. « Ils sont venus voir mes caftans. Puis les menaces ont commencé. Sur mon compte Instagram, ils m’ont demandé de retirer les caftans sinon ils me dénonceront à l’administration de la Foire. J’ai refusé », a déclaré Boussaha CST.

A lire : Polémique autour de la princesse Al Hanouf et l’origine du caftan marocain

Les Marocains ont effectivement déposé une requête auprès de la direction de la Foire de Paris et ont demandé le retrait des caftans de la couturière algérienne. Ce qui suit ? Des discussions ont alors eu lieu entre les responsables de la foire et Lina. “Ils sont venus, le responsable du stand Algérie leur a expliqué de quoi il s’agissait, c’est-à-dire que le caftan n’est pas marocain, et que les Marocains ont pris l’habitude d’agir ainsi contre les artisans algériens”, explique le jeune de 31 ans. -couturière d’un an.

A lire : L’Algérie veut s’approprier le caftan marocain

Dans la foulée, Lina a reçu le soutien des responsables de l’ambassade d’Algérie à Paris. Ils sont arrivés sur place pour rassurer la couturière qui avait du mal à comprendre la demande des Marocains. « Le caftan est d’origine turque. Il a été développé en Algérie. Le premier caftan a été confectionné et brodé dans ma ville, Constantine. Au fil du temps, nos artisans ont créé des caftans en y ajoutant des touches de modernité en fonction des vêtements que l’on possède et des autres pour les confectionner », explique la jeune couturière.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les manifestants ne veulent pas quitter le bâtiment
NEXT Le chef de la diplomatie européenne demande à Israël de ne pas « intimider » ou « menacer » la CPI