FESTIVAL DE CANNES 2024. La Bretagne, ses artistes et ses films d’animation à l’honneur sur la Croisette

La sélection officielle du Festival de Cannes 2024 met en avant trois longs métrages bretons soutenus notamment par le cinéma breton. Il existe un savoir-faire et un vivier d’artistes et de techniciens qui permettent à la région de rayonner sur grand écran. Deux autres longs métrages sont également présents dans les sélections parallèles.

« Nous sommes très, très fiers ! » Mathieu Courtois, Directeur du studio rennais Personne n’est parfait ! a ce qu’il faut. Avec ses équipes, il a façonné les décors, marionnettes et accessoires du dernier film d’animation de Claude Barras : «Sauvages ». Il a été réalisé en stop motion et a été inclus dans la sélection officielle (et projection spéciale) du 77e Festival du film de Cannes.

Lire : VIDÉO. Séries, longs métrages, animation… Pourquoi la Bretagne est une terre de cinéma

Avec lui, deux autres longs métrages font partie des chanceux : Le biopic Mariede la cinéaste française Jessica Palud (Sélection officielle et Cannes Première) et Slocum et moi (Sélection Officielle et Cinéma de la plage) un autre film d’animation de Jean-François Laguionie.

Jean François Bigot, coproducteur de ce dernier film, ne cache pas sa fierté « et une certaine reconnaissance du travail accompli » par cette sélection sur la Croisette. 8 années de travail culminent dans ce film.

Deux films d’animation en Sélection Officielle, ce n’est pas une mince affaire. “On attendait depuis longtemps que Cannes s’ouvre à l’animation, se réjouit Mathieu Courtois, le réalisateur de Personne n’est parfait. Il faut le dire : l’animation est du cinéma ! »

“Cannes est une belle vitrine.” L’occasion de montrer leur savoir-faire. “Que nous permet de montrer qu’un studio breton est capable du plus haut niveau.

La Bretagne a sa place dans ce domaine. « Il existe un écosystème autour de l’animation en Bretagne depuis le début des années 90, développe Jean François Bigot. Nos deux studios font beaucoup de choses en 2D ou en animation de marionnettes.“.”C’est une saine concurrence, sourit Mathieu Courtois. Nous avons grandi ensemble, nous avons su créer un vivier d’expertises au fil du temps.

« Nous avons des partenaires très solides en Bretagne, explique Jean-François Bigot. Nous avons été davantage soutenus par la région que par la France.« La force de la guerre : financement. La Région Bretagne, les télévisions locales mais aussi Rennes Métropole (notamment pendant le Covid) ont ainsi participé à l’existence de ces films.

« L’accès aux chaînes de télévision ou au CNC pour les films d’animation est difficile, complète Mathieu Courtois. Ils y sont moins sensibles. Alors que la région Bretagne qui a grandi avec nous ne se pose pas la question du film d’animation ou de fiction.»

Jean-François Bigot évoque même un «solidarité et connexion en Bretagne ». Pour Slocum et moi, ils ont pu bénéficier de cet esprit breton. Notamment pendant le Covid, avec la participation de l’orchestre national de Bretagne à la musique du film. « Slocum est le premier marin à avoir fait le tour du monde en solitaire. Pour les Bretons, cela a du sens.

>>

Après « Le Voyage du Prince » et « Les Mondes imaginaires de Jean-François Laguionie », le cinéaste et directeur artistique nous propose un nouveau voyage rempli d’espoir avec « SLOCUM ET MOI », un film d’animation familial se déroulant dans les années 50.

© Gebeka Films

En tout, cinq longs métrages sont présents à Cannes. Tous ces films ont bénéficié du soutien financier de la Région Bretagne en partenariat avec le CNC et d’un accompagnement personnalisé de l’Accueil Tournage. Acteurs, techniciens et prestataires bretons ont travaillé sur ces films.

  • MARIA (Sélection Officielle, Cannes Première).

Biopic de la cinéaste Jessica Palud révélant l’ascension de la jeune Maria Schneider à la fin des années 60. Une jeune femme qui s’apprête à devenir une icône suite à sa performance dans « Le Dernier Tango à Paris » de Bernardo Bertolucci.

Tourné en partie à Rennes et Dinard, « MARIE » de Jessica Palud sera présenté en Première Sélection Cannes et sortira en salles le 19 juin.

  • SAUVAGES (Sélection Officielle, Séance Spéciale).
>
>

Après le succès de « Ma Vie De Courgette » en 2016 (César du meilleur film d’animation, César de la meilleure adaptation, Prix du public au Festival du film d’animation d’Annecy), Claude Barras revient avec « SAUVAGES », un film d’animation pour petits et grands. , encore une fois réalisé en stop-motion.

© Haut et Court

Après le succès de « Ma Vie De Courgette » en 2016 (César du meilleur film d’animation, César de la meilleure adaptation, Prix du public au Festival du film d’animation d’Annecy), Claude Barras revient avec « SAUVAGES », un film d’animation pour petits et grands. , encore une fois réalisé en stop motion.

L’équipe du film a passé plusieurs mois dans le studio breton « Personne n’est parfait ! pour sa fabrication. Il sera présenté à Cannes en Séance Spéciale et sortira dans les salles françaises le 16 octobre.

  • SLOCUM ET MOI (Sélection Officielle, Cinéma de la Plage)

Après Le voyage du prince Et Mondes imaginaires de Jean-François Laguionie », le cinéaste et directeur artistique nous propose un nouveau voyage rempli d’espoir avec Slocum et moiun film familial d’animation se déroulant dans les années 1950.

Produit par la société bretonne JPL Films, le film sera présenté à Cannes au Cinéma de la Plage et sortira en salles le 29 janvier 2025.

  • Les fantômes (ouverture à la Semaine de la Critique).

Après « Ceuta, douce prison » Et « La Veillée », Jonathan Millet offres avec “LES FANTÔMES” un drame inspiré de faits réels, à mi-chemin entre un film d’espionnage et un thriller politique. Il sortira en salles le 3 juillet.

  • Ma bestie (en sélection à l’ACID Cannes 2024)

Premier film du réalisateur franco-colombien Camila Beltrán, Ma bestie nous plonge dans une œuvre fantasmagorique sur le passage à l’âge adulte, avec un casting composé majoritairement de premiers rôles de cinéma. Le film est produit par Lla société bretonne Films Grand Huit.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La ville se met dans l’esprit de Baladins et Roger Louret
NEXT P. Diddy a filmé l’agression de Cassie, les actions honteuses du rappeur révélées