la saison du gazon « est lancée ! » – .

la saison du gazon « est lancée ! » – .
Descriptive text here

Mauvaise nouvelle pour les personnes allergiques : la saison des pollens de graminées démarre bien. C’est ce qu’a rapporté le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) le lundi 6 mai. “Les premiers pollens de graminées sont présents depuis plusieurs semaines sur nos capteurs et les concentrations devraient augmenter rapidement et devenir significatives dans les prochains jours sur une grande partie du pays”, peut-on lire dans son communiqué.

Si les précipitations de fin avril-début mai ont apporté un peu de répit aux patients souffrant d’allergies, elles ont également favorisé la croissance et le développement des graminées. Pour rappel, « Les graminées sont les plantes herbacées que l’on voit pousser le long des routes, dans les champs et même parfois sur les ronds-points ! Plusieurs sont très allergènes comme la fléole des prés, le pâturin, le ray-grass, le dactyle, la fétuque, le faon, le seigle, l’avoine, le blé… » Le pollen de graminées possède un fort potentiel allergène, provoquant de nombreux symptômes oculaires, nasaux et même respiratoires chez les personnes allergiques.

Allergies : « de fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air »

Avec le retour d’un temps plus chaud et ensoleillé cette semaine de l’Ascension, le risque d’allergie, déjà à un niveau moyen, devrait rapidement atteindre un niveau élevé dans les prochains jours, en raison de l’émission « de fortes concentrations de pollen de graminées dans l’air ». Selon les cartes prévisionnelles des concentrations de pollens de graminées sur l’ensemble de la France pour les prochains jours, les concentrations de pollen dans l’air sont d’abord élevées dans le sud et l’ouest, avant d’affecter l’ensemble du territoire.

« D’ici août, on devrait retrouver des pollens de graminées présents partout en France. Durant cette période, des épisodes de pollution atmosphérique peuvent exacerber les symptômes des personnes allergiques. Seules les averses de pluie pourront apporter un peu de répit aux allergiques en déposant des pollens au sol !”, » a déclaré le RNSA. Les personnes allergiques doivent donc se préparer à des semaines compliquées et suivre les traitements prescrits par leurs médecins et allergologues.

Les gestes à adopter pendant la période pollinique

Selon l’Assurance maladie, un traitement symptomatique par antihistaminiques ou corticoïdes est prescrit aux patients pour calmer les manifestations gênantes de l’allergie. Durant la saison pollinique, le ministère de la Santé conseille :

  • Rincez-vous les cheveux le soir
  • Aérer au moins 10 minutes par jour, de préférence avant le lever et après le coucher du soleil.
  • Eviter d’aggraver les symptômes en ajoutant des facteurs irritants ou allergènes (tabac, produits d’entretien ou de bricolage, parfums d’intérieur, encens, bougies…)
  • Évitez les activités extérieures qui entraînent une surexposition aux pollens (tonte de gazon, entretien du jardin, activités sportives, etc.)
  • Évitez de faire sécher le linge à l’extérieur
  • Gardez les fenêtres fermées lorsque vous voyagez en voiture
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV trois questions à Erwann Le Hô, coordinateur du centre LGBTQIA+ Côte d’Azur
NEXT Exit la robe portefeuille, cette tendance mode royale et extrêmement valorisante sera la plus désirable de l’été 2024