La Zambie annonce la création d’une entité publique pour les ventes de cuivre

La Zambie annonce la création d’une entité publique pour les ventes de cuivre
La Zambie annonce la création d’une entité publique pour les ventes de cuivre

(Agence Ecofin) – Pour augmenter ses revenus miniers, le gouvernement zambien travaille depuis plusieurs mois sur un projet visant à commercialiser directement une partie de sa production minière. Le cuivre est le premier produit d’exportation du pays d’Afrique australe et sera au cœur de cette nouvelle politique.

En Zambie, le Conseil des ministres a approuvé le 11 juin la création d’un «entité ad hoc pour l’investissement et le commerce des ressources minérales« . Selon le compte rendu de la réunion publié le lendemain, l’exécutif souhaite remplacer les dividendes par un mécanisme de partage de la production, dont celle du cuivre, premier produit d’exportation du pays.

Pour les autorités, ce nouveau modèle permettra à la Zambie de garantir la disponibilité des matières premières aux acteurs actifs dans la transformation locale et de négocier ses propres prix des minerais sur le marché international. Le gouvernement pourrait ainsi rivaliser avec les géants mondiaux du commerce du cuivre, tels que Trafigura et Glencore.

La possibilité pour la Zambie de commercialiser directement une partie de sa production de cuivre était mentionné en février 2024 par Jito Kayumba, principal conseiller économique du président Hakainde Hichilema. Présent à la conférence Mining Indaba en Afrique du Sud, il a indiqué qu’un «montant limité d’environ 100 millions de dollars» pourrait dans un premier temps être consacré au lancement de cette activité.

A noter que le gouvernement n’a pas précisé les modalités de mise en œuvre de ce projet avec les sociétés exploitant actuellement le cuivre zambien. Dans le pays, les principaux producteurs sont First Quantum Minerals, Barrick Gold, Vedanta Resources et China Non-Ferrous Metals Company. Ils n’ont pas encore commenté le projet du gouvernement zambien.

Pour rappel, des initiatives similaires ont été mises en œuvre par des pays comme le Ghana et le Zimbabwe ces dernières années, sans rencontrer d’opposition de la part des sociétés minières. Au Ghana, le gouvernement décidé d’acheter une partie de l’or produit par les entreprises afin de payer les fournisseurs de produits pétroliers raffinés, tandis que le Zimbabwe obtient le paiement d’une partie de ses redevances minières en lingots d’or.

Emiliano Tossou

A lire aussi :

06/02/2024 – La Zambie va concurrencer les géants du négoce de matières premières en vendant directement une partie de son cuivre

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les pneus d’un Boeing 737 d’American Airlines ont éclaté sur la piste de l’aéroport de Floride lors du décollage.
NEXT La production mondiale en baisse de 25% – .