Les recettes fiscales en hausse de 12,3% à fin avril 2024

Les recettes fiscales en hausse de 12,3% à fin avril 2024
Les recettes fiscales en hausse de 12,3% à fin avril 2024

Les recettes fiscales ont augmenté, sur un an, de 12,3% pour les quatre premiers mois de 2024, affichant un taux de réalisation de 37,9%, selon un document du ministère des Finances. Economie et Finances sur la situation des dépenses et ressources du Trésor (SCRT).

Les remboursements, allègements et remboursements d’impôts, y compris la part supportée par les collectivités territoriales, se sont élevés à 5,4 milliards de dirhams (MMDH), soit quasiment le même niveau enregistré à fin avril 2023, précise le ministère.

Dans le détail, les recettes de l’impôt sur les sociétés (IS) ont enregistré un taux de réalisation de 45,3% et une hausse de 18,9%, principalement due à l’amélioration des recettes du complément de régularisation (+2,3 milliards de dirhams), dont la première tranche (+0,7 milliard dirhams) et de l’impôt sur les sociétés retenu à la Source sur les produits des actions, des placements à revenu fixe et des rémunérations attribuées aux tiers (+0,9 milliard de dirhams), a indiqué la même Source.

Quant aux recettes de l’impôt sur le revenu (IR), elles ont atteint un taux de réalisation de 39,2% et ont enregistré une hausse de 7,7% traduisant essentiellement une amélioration des recettes générées par l’IR. sur les salaires (+0,5 milliard de dirhams), l’IR sur les bénéfices fonciers et les produits d’investissement à revenu fixe (+0,5 milliard de dirhams), rapporte la MAP.

Les recettes de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ont, quant à elles, connu un taux de réalisation de 34,3%. Ces recettes ont augmenté de 3,8 milliards de dirhams, tirées par les recettes de TVA intérieure (+2,9 milliards de dirhams) et, dans une moindre mesure, par celles de la TVA à l’importation (+0,9 milliard de dirhams). ).

Concernant les recettes des droits de douane, elles ont enregistré un taux de réalisation de 32% et une hausse de 9,1%, liée notamment à la reprise des importations en avril, indique le ministère, ajoutant que les recettes des taxes intérieures de consommation (TIC) ont atteint un taux de réalisation. de 32,2% et en hausse de 7,4%, recouvrant une amélioration des TIC sur les produits énergétiques (+0,7 milliard de dirhams) et une baisse de celles sur le tabac (-0,2 milliard de dirhams).

Quant aux droits d’enregistrement et de timbre, leurs recettes ont affiché un taux de réalisation de 44,3% et ont augmenté de 4,6%.

Le SCRT est le document statistique qui présente, pour le compte du Ministère de l’Economie et des Finances, les résultats de l’exécution des prévisions de la LF avec une comparaison avec les réalisations de la même période de l’année précédente.

Il capte les opérations économiques réalisées au cours d’un exercice budgétaire en décrivant, en termes de flux, les recettes ordinaires, les dépenses ordinaires, les dépenses d’investissement, le déficit budgétaire, le besoin de financement et les financements mobilisés pour la couverture. de ce besoin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV sommes-nous allés trop loin dans l’externalisation de la fabrication aéronautique ? – .
NEXT Le salon automobile de Genève sabordé face à la baisse d’intérêt des constructeurs