Le Trésor américain maintient la taille des enchères jusqu’en juillet et lance un programme de rachat d’obligations

Le Trésor américain maintient la taille des enchères jusqu’en juillet et lance un programme de rachat d’obligations
Descriptive text here

Le département du Trésor a annoncé mercredi son intention de maintenir le volume des adjudications de titres et d’obligations américaines au cours des prochains trimestres, conformément aux attentes, tout en annonçant un rachat total de 125 milliards de dollars pour le trimestre allant de mai à juillet.

Les remboursements trimestriels visent à lever 17,2 milliards de dollars auprès d’investisseurs privés.

Le Trésor a également lancé son programme de rachat, le premier étant prévu pour le 29 mai. Le dernier programme régulier de rachat du Trésor a débuté au début des années 2000 et s’est terminé en avril 2002.

Dans un communiqué, le Trésor a annoncé qu’il vendrait la semaine prochaine 58 milliards de dollars d’obligations américaines à trois ans, 42 milliards de dollars d’obligations à 10 ans et 25 milliards de dollars d’obligations à 30 ans.

La décision de maintenir la taille des enchères essentiellement inchangée a été prise sur la base des projections actuelles des besoins d’emprunt. Depuis août, le Trésor a noté qu’il avait considérablement augmenté la taille des émissions de titres à coupon nominal et à taux variable.

“La taille des adjudications est restée inchangée comme prévu, mais l’essentiel est qu’il s’agit d’une pause dans les hausses et non d’un renversement”, a déclaré Gennadiy Goldberg, responsable de la stratégie de taux américains chez TD Securities à New York.

« Le Trésor a clairement indiqué qu’il n’envisageait pas d’augmenter la taille des adjudications, du moins au cours des prochains trimestres. Mais il s’agit toujours d’une augmentation et non d’une diminution. Nous pensons que d’ici la mi-2025, le Trésor devra peut-être recommencer à augmenter la taille des adjudications.»

Le Trésor a déclaré qu’il prévoyait de répondre aux changements saisonniers ou inattendus des besoins d’emprunt au cours du prochain trimestre en modifiant la taille des adjudications régulières d’effets et de gestion de trésorerie.

Concernant les titres du Trésor protégés contre l’inflation (TIPS), le Trésor a déclaré qu’il avait l’intention de continuer à augmenter progressivement la taille des adjudications afin de maintenir une part stable des TIPS en pourcentage de l’encours total de la dette négociable.

Entre mai et juillet, le Trésor prévoit de maintenir la taille de l’enchère de réouverture des TIPS à 10 ans à 16 milliards de dollars en mai, d’augmenter la taille de l’enchère de réouverture des TIPS à 5 ans de juin de 1 milliard de dollars à 21 milliards de dollars et d’augmenter la taille des la nouvelle émission TIPS à 10 ans de 1 milliard de dollars à 19 milliards de dollars en juillet.

Concernant les bons du Trésor, le Trésor a déclaré qu’il prévoyait d’augmenter la taille des adjudications de bons à quatre, six et huit semaines dans les prochains jours afin d’assurer une liquidité suffisante pour répondre aux besoins de trésorerie à une semaine vers la fin mai.

En prévision de la date du 15 juin pour le dépôt des déclarations de revenus des particuliers et des sociétés, le Trésor prévoit de réduire légèrement la taille des adjudications de bons à court terme entre le début et la mi-juin. Pour juillet, elle prévoit de ramener le volume des adjudications de titres à court terme à des niveaux proches des sommets atteints en février et mars.

RACHATS « SOUTIEN À LA LIQUIDITÉ »

Dans le cadre du programme de rachat, le Trésor a annoncé son intention de procéder à des rachats hebdomadaires de « soutien de liquidité » pouvant atteindre 2 milliards de dollars par transaction pour les titres à coupon nominal et 500 millions de dollars par opération pour les TIPS.

Les rachats sont similaires aux autres dépenses gouvernementales, a déclaré Josh Frost, secrétaire adjoint au Trésor chargé des marchés financiers, lors d’une conférence de presse après l’annonce des remboursements. « Contrairement à d’autres dépenses, ces rachats permettent d’éteindre la dette négociable.

Lors d’une conférence de l’International Swaps and Derivatives Association en septembre, M. Frost a déclaré que les rachats de dettes pourraient contribuer à améliorer la liquidité du marché obligataire en offrant aux acteurs du marché des opportunités régulières de revendre des obligations au Trésor. les titres inutilisés, plus anciens et moins liquides, sur la courbe des taux d’intérêt.

Aucun rachat de trésorerie n’est prévu sur le trimestre mai-juillet 2024. Ces rachats pourraient débuter plus tard en 2024 en fonction des flux budgétaires et des conditions de marché.

Le Trésor a indiqué qu’il avait l’intention d’annoncer un calendrier provisoire de remboursement lors de chaque rachat trimestriel.

Concernant une proposition du Comité consultatif sur les emprunts du Trésor (TBAC) visant à trouver des moyens de réduire les coûts d’emprunt et d’élargir la base d’investisseurs, M. Frost a déclaré qu’il s’agissait d’une demande périodique du Trésor au groupe.

La proposition du TBAC « devrait être considérée comme étant de nature exploratoire, sans qu’aucune recommandation n’en découle. Il y aura peut-être d’autres travaux à l’avenir, mais à ce stade, il s’agit principalement de travaux exploratoires », a-t-il déclaré.

Le Trésor a également annoncé son intention de convertir les bons de gestion de trésorerie à six semaines en bons de référence, dans le cadre du calendrier hebdomadaire d’émission des bons, sur la base des recommandations des spécialistes en valeurs primaires et du TBAC.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Après l’accumulation, l’accélération vers le haut ? – .
NEXT quelles sont leurs envies d’achat ? – .