«Je me suis retrouvé là…» (VIDÉO)

«Je me suis retrouvé là…» (VIDÉO)
«Je me suis retrouvé là…» (VIDÉO)

C’était il y a déjà presque 20 ans. En 2005, Christophe Willem participe au casting de la quatrième saison de la série Nouvelle étoile diffusé sur M6. A l’époque, l’homme né à Enghien-les-Bain dans le Val-d’Oise n’avait pas l’intention de se rendre aux sélections du célèbre télé-crochet, qui se déroulaient ce jour-là à Toulouse : «A l’époque, ce n’était pas moi qui m’inscrivais au casting», raconte le chanteur au micro de Média culturel ce lundi 27 mai le Europe 1, trois jours avant son concert à l’Olympia. « C’était ma sœur qui habitait Toulouse, j’étais dans le 95. Elle m’a inscrit au casting et m’a fait croire que son mari était en voyage. Et je me suis retrouvé là… »

Face à Marianne James, Manu Katché, André Manoukian et Dove Attia, Christophe Willem s’est présenté avec un look qu’il n’est pas prêt d’oublier : «J’ai bien aimé, j’approuve toujours ce pull ! Je pense que je ne l’ai plus. Les cheveux… Ce n’étaient même plus des cheveux gras, c’étaient deux cheveux qui se disputaient en duel pour cacher un peu les tempes.« Mais comme dirait l’autre, méfiez-vous des apparences. Derrière cette timidité, Christophe Willem a su montrer son talent de chanteur grâce à son interprétation a cappella de Assez fort par Des’ree. Marianne James lui donnera alors le surnom de « La Tortue », qui suit toujours l’artiste, aujourd’hui âgé de 40 ans : «Cela me permet de filtrer, de voir qui sont les personnes les plus âgées et les plus jeunes ! Avec PS : Je t’aime (titre 2022, ndlr), il y a un public plus jeune qui ne comprend pas d’où vient ce truc et qui ne sait pas que j’ai fait Nouvelle Star. Ils ne connaissent pas le format.

Christophe Willem connaît rapidement le succès

Cette année-là, Christophe Willem remporte haut la main le Nouvelle étoile. Un an plus tard, il sort son album Inventaire, vendu à plus d’un million d’exemplaires. Si le succès était au rendez-vous pour le chanteur, ce dernier n’avait pas vraiment conscience du phénomène qu’il était : «Cela semble bizarre, mais cela arrive si vite qu’on ne s’en rend pas compte. Moi, quand on m’a dit que j’avais vendu un million de disques, à l’époque je me suis dit que ce n’est même pas le nombre d’habitants de Paris en fait ! J’ai compris avec les autres albums qu’un million, ce n’était pas mal !

Quand on ne vient pas de ce milieu, un million, ça ne paraît pas si gros», poursuit Christophe Willem contre Thomas Isle. “Nous ne sommes pas du tout conscients des choses. C’était tellement rapide qu’en quittant Nouvelle Star, je me suis laissé porter et je n’ai pas vraiment réalisé tout ce qui se passait.»

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les trois programmes à ne pas manquer en juin ! – .