les 5 finalistes sont connus, favoris et regrets après la demi-finale

les 5 finalistes sont connus, favoris et regrets après la demi-finale
les 5 finalistes sont connus, favoris et regrets après la demi-finale

Team Mika : un finaliste incontestable

Dans l’équipe de Mika, qui ouvre le bal, c’est d’abord Clément, un talent « volé » à Zazie lors des battles, qui se lance avec Chute du ciel d’Adèle. Un véritable défi technique qu’il a relevé de manière inégale. Convainquant par sa puissance, on a moins aimé ses notes aiguës dans la voix de tête.

Ensuite, c’est Gabriel qui entre en scène avec Lettre à la France par Polnareff. Avec son étendue vocale impressionnante, il a su contrôler sa voix et rester juste (ce qui lui manquait parfois dans les étapes précédentes) tout en transmettant l’émotion, alors qu’il chantait assis les pieds en l’air, ce qui augmente la difficulté technique. Le jeu est terminé, Gabriel gagne largement.

Jérémy Frérot, Anne Sila, Aurélien Vivos et Abi Bernadoth ont tous voté pour lui. Au total, il a remporté son duel avec 82% des voix.

Gabriel Lobao est le premier finaliste de la soirée, sans aucune contestation possible.



Team Vianney : pas notre choix

Le solide Odem chante en premier. Il s’attaque à un gros morceau : Que je t’aime, par Johnny. Nous avons été gênés par ses petits changements de placement rythmique, mais la puissance vocale est là, ainsi qu’un peu de tendresse, comme le lui a conseillé Vianney lors de la répétition.

Le deuxième talent de Vianney est Baptiste Sartoria, qui ne nous a pas convaincu d’emblée. Sur Chanter de Florent Pagny, il se fait bousculer par Vianney lors des répétitions, qui lui reproche de ne pas s’en donner assez.

Il ne nous a pas non plus conquis avec cette performance. L’émotion n’était pas là. Nous avons vainement attendu qu’il s’envole et il est resté cloué au sol.

Du côté des invités, c’est très partagé : Abi a aimé la part de « fragilité » dans le pouvoir d’Odem et il a donné de la voix, comme Jérémy Frérot. Anne Sila sentit la métamorphose en cours de Baptiste et lui donna 5%, comme Aurélien Vivos.

C’est donc le public qui détient toutes les cartes en main et c’est Baptiste qui l’a emporté avec 56,4% des voix.

Nous aurions choisi Odem.



Zazie Team : une performeuse un peu sage

Deux talents très différents sont sur les starters chez Zazie mais ils partagent un côté ovni. C’est d’abord Lize qui se lance avec Puisque tu pars, de Goldman. Elle a chanté à la fois le chant principal, les chœurs et même un peu de guitare électrique.

Même si nous avons été gênés par la façon dont le texte a été découpé (comme c’est souvent le cas dans les télécrochets où les longues chansons sont découpées pour tenir dans le temps imparti), l’interprétation est douce et jolie.

C’est au tour d’Alphonse le plus jeune, mais il semble sortir d’une soirée avec Brel à l’Alhambra. Il choisit Je me suis déjà vuce qui ne convainc pas son coach qui regrette de ne pas prendre de risque en changeant de répertoire et lui demande d’arrêter d’imiter.

C’est un très bon interprète mais pas un réinterprète. Il se fond avec talent dans le répertoire rétro, mais on ne voit pas son univers, on l’imagine très bien devenir chanteur professionnel mais pas forcément avec ses propres chansons. Pour ce duel, notre choix se porterait sur Lize sans hésitation.

Aurélien, Jérémy Frérot (qui se souvient avoir été sorti de La voix sur cette chanson) et Abi a choisi Lize pour sa singularité. Seule Anne Sila a choisi Alphonse. Malgré cette petite avance de Lize dans les votes, Alphonse est plébiscité par le public et se qualifie pour la finale avec 59% des voix.



Team Bigflo & Oli : le coup de coeur passe ric-rac

Adnaé, qui a souvent su nous émouvoir dès le départ, choisit Et je chante par Lenorman. Aux répétitions, elle rame au rythme de la chanson et du texte. Son manque de confiance peut lui jouer des tours. Mais une fois sur scène devant le public, les doutes disparaissent et elle livre une prestation impeccable, pleine d’émotion et de maîtrise.

Mais la partie n’est pas terminée car Iris arrive ensuite, avec beaucoup de puissance et de technique vocale au service. Le blues de l’homme d’affairesextrait de Starmania. Aux répétitions, les coachs la préviennent : « N’en fais pas trop, ne crie pas « . Comme pour Lize sur Goldman, la chanson originale est un peu longue et le texte est haché au détriment du sens parfois.

Côté performances, c’est un vrai régal, Iris opte pour des notes très aiguës, parfois un peu à la limite. A choisir, c’est Adnaé qu’on enverrait en finale.

Anne Sila et Jérémy Frérot donnent leur vote à Iris, tous deux convaincus non pas par son solo mais par le morceau avec Bigflo et Oli (ci-dessous). Abi et Aurélien à Adnaé pour l’émotion ressentie.



Avec 54% des voix, Adnaé est le choix du public.

Pour la finale du 25 mai, qui se jouera en direct, ils seront cinq en lice pour le trophée : Gabriel, Baptiste, Adnaé, Alphonse et Shanyssauvé par Camille Lellouche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les trois programmes à ne pas manquer en juin ! – .