une troisième saison rafraîchissante et irrésistible

une troisième saison rafraîchissante et irrésistible
une troisième saison rafraîchissante et irrésistible

Après un aparté consacré à la jeunesse de sa Reine Charlotte, la série Les Chroniques de Bridgerton reprend sa programmation régulière pour une troisième saison pleine de rebondissements, mais surtout absolument irrésistible. Avis aux fans : vous allez vous régaler.

Cela fait déjà quatre ans que le phénomène Les Chroniques de Bridgerton a fait son entrée dans la culture populaire en s’invitant dans les foyers de la planète via la plateforme Netflix. Sa prémisse ? Nous sommes transportés dans les coulisses de la haute société londonienne au 19e siècle où une mystérieuse auteure nommée Lady Whistledown expose scandales et potins dans sa chronique meurtrière.

Qui est ce mystérieux potin dont la plume fait trembler les quartiers les plus huppés de Londres ? Après avoir longtemps traîné, le mystère a été résolu à la fin de la deuxième saison. Et cette révélation a apporté un vent de fraîcheur à la série à succès.

Car – attention aux retardataires qui n’ont pas vu la deuxième saison, l’alerte aux spoilers est désormais activée – c’est Penelope Featherington, confidente du clan Bridgerton, qui signe chacune de ces missives. Les téléspectateurs le savent désormais. Mais pas le All-London, qui redouble désormais d’énergie pour démasquer l’auteur.

Une héroïne plus attachante et accessible

En déplaçant son point focal hors du manoir des Bridgerton, on vient ici explorer de nouvelles avenues narratives, moins redondantes, certes, mais surtout moins léchées et rutilantes qu’avant. Et ça fait vraiment du bien ; on se lasserait bientôt de toujours ressasser les tribulations amoureuses d’une famille aisée abonnée au succès et à la popularité. Penelope Featherington n’est pas la célibataire la plus recherchée de la haute société londonienne. Et c’est ce qui la rend si attachante et accessible.

Non, les prétendants ne se précipitent pas à sa porte. Même si elle n’a jamais échangé de baiser, cachant dans l’ombre un amour secret pour son ami d’enfance, Colin Bridgerton. Ce sont ces sentiments qui alimenteront les quatre premiers épisodes de la saison, disponibles sur Netflix dès aujourd’hui. La seconde moitié de la saison suivra le 13 juin.

Stupéfiant

C’est donc avec plaisir que l’on retrouve toute l’opulence visuelle créée par la productrice Shonda Rhymes (L’anatomie de Grey, Comment échapper au meurtre), chaque image reflétant un soin méticuleux dans la transposition de l’histoire de la page à l’écran. Les costumes sont, une fois de plus, d’une beauté indescriptible et les paysages de la campagne anglaise sont à couper le souffle.

Et qui dit Les Chroniques de Bridgerton aussi connu sous le nom d’histoire d’amour, de scènes sensuelles et de longs baisers langoureux. On a cependant cette fois la main plus légère sur l’eau de rose, son parfum devenant moins enivrant que les saisons précédentes. Résultat : une intrigue moins sirupeuse permettant à l’actrice Nicola Coughlan (alias Penelope Featherington) de vraiment briller.

  • Les quatre premiers épisodes de la troisième saison de Les Chroniques de Bridgerton sont disponibles sur Netflix à partir d’aujourd’hui. Les quatre prochains seront dévoilés le 13 juin.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Audrey Fleurot ne veut plus continuer, une saison 4 interrompue en plein milieu
NEXT après Squid Game, cette série coréenne va plaire aux abonnés