Une reine du désert, une femme qui dénonce et un « Diamant brut »… Ce qu’il ne faut pas manquer à Cannes

Une reine du désert, une femme qui dénonce et un « Diamant brut »… Ce qu’il ne faut pas manquer à Cannes
Une reine du désert, une femme qui dénonce et un « Diamant brut »… Ce qu’il ne faut pas manquer à Cannes

Du 14 au 25 mai, notre envoyé spécial sur la Croisette résume les temps forts du 77e Festival de Cannes.

Ce mercredi, on a découvert les deux premiers films en compétition et fêté le retour du papa de Mad Max sur les marches.

De son côté, Judith Godrèche a frappé fort avec « Me Too », son court métrage sur les violences sexuelles.

Suivez la couverture complète

Festival du film de Cannes

Huit ans après avoir ressuscité la saga Mad Max à Cannes avec Route de la fureurGeorge Miller était de retour sur la Croisette ce mardi pour présenter hors compétition Furiosa, un prequel dédié au personnage du guerrier du désert dur à cuire joué par Charlize Theron dans l’épisode précédent. Pour l’incarner, le cinéaste australien a fait appel à Anya Taylor-Joy, l’actrice britannique qui a le vent en poupe depuis le succès de la série. Le jeu de la reine. Face à elle, Chris Hemsworth a troqué le costume de Thor contre celui de Dementus, un chef de meute mégalomane à qui elle réserve une terrible vengeance.

Antagonistes absolus à l’écran, les deux acteurs ont affiché une grande complicité ce mercredi, aussi bien en promo comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous que sur le tapis rouge qu’ils ont foulé entre les averses qui sont tombées. toute la journée sur la Côte d’Azur. Le géant australien était accompagné de son épouse, l’actrice espagnole Elsa Pataky qui incarne deux rôles à l’écran dans ce film d’action rugissant visible dans toute la France à partir du 22 mai.

Cannes 2024 : Chris Hemsworth et Anya Taylor-Joy dans « Furiosa », un duo de choc pour l’apocalypse ?Source : Infos TF1

Judith Godrèche rassemble

Après son discours aux Césars, c’est à Cannes que Judith Godrèche a choisi de poursuivre son combat en présentant Moi aussi, un court métrage sur les violences sexuelles filmé avec un millier de victimes qui ont apporté leurs témoignages. “Ce n’est pas un film sur le cinémaa”, a-t-elle expliqué à TF1-LCI. “D’ailleurs, la plupart des femmes qui y apparaissent ne sont pas des actrices. C’est un film qui raconte une histoire sociale

En début de soirée, la réalisatrice a gravi les marches avec son équipe dont sa fille Tess Barthélémy et son fils Noé Boon. Ensemble, ils mettent leurs mains sur leur bouche, reproduisant le geste de libération de la parole des victimes du film. Judith Godrèche a ensuite rejoint le Cinéma de la Plage pour une projection publique où elle a été largement applaudie par les spectateurs de la Croisette.

Cannes 2024 : Judith Godrèche et l’équipe de « Moi aussi » sur les marchesSource : Infos TF1

La révélation du « Diamant brut »

Le premier film en compétition est tout simplement un premier film. Réalisé par Agathe Riedinger, Diamant brut met en scène Liane, une gamine de Fréjus qui vit avec sa mère au chômage et sa petite sœur et cherche à échapper à la pauvreté grâce à son corps qu’elle exhibe à ses followers sur Instagram. Lorsque le directeur de casting d’une émission de télé-réalité lui donne rendez-vous, elle s’imagine déjà en Kim K. française. Mais tout ne va pas se passer sans heurts…

Chronique d’une génération toxicomane – abandonnée ? – aux réseaux sociaux, Diamant brut est habité par la performance de Malou Khebizi, une comédienne débutante qui insuffle une urgence constante à un personnage qui frise la caricature au premier abord. Et qui finira par nous dévoiler ses fissures tout au long d’un récit d’émancipation qui a tout pour plaire à la présidente du jury Greta Gerwig.

Cannes 2024 : un extrait de « Diamant Brut »Source : Infos TF1

« La Jeune femme à l’aiguille » divise

Changement d’époque et d’ambiance avec le troisième film du jeune réalisateur suédois Magnus Van Horn, pour la première fois en compétition. Inspiré d’un terrible fait divers, il nous emmène à Copenhague, au soir de la Première Guerre mondiale où Karolina, une jeune ouvrière sans nouvelles de son mari, tombe dans les bras du patron de l’usine où elle travaille. Lorsqu’elle tombe enceinte, le mec refuse de l’épouser et la met à la porte. Et ce n’est pas le retour du mari à la gueule cassée qui va lui remonter le moral. Alors qu’elle tente d’interrompre sa grossesse, elle rencontre Dagmar, une femme qui dirige une agence d’adoption illégale…

Pour entendre certains collègues à l’issue de la projection de presse mardi soir, La jeune femme à l’aiguille serait une purge cynique qui se délecte des malheurs de son héroïne. Dans un beau crépuscule noir et blanc, on voyait surtout un conte macabre sur le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Il est porté par l’interprétation nuancée de l’actrice Victoria Carmen Sonne, potentielle candidate à un prix d’interprétation même si la quinzaine ne fait que commencer.

Cannes 2024 : Un extrait de « La Jeune femme à l’aiguille »Source : Infos TF1

Coppola rattrapé par #MeToo ?

Stupeur à la lecture Le gardien. Dans un article consacré à la réalisation du très attendu Mégalopole ce jeudi à Cannes, des membres de l’équipe de Francis Ford Coppola accusent le cinéaste de comportement inapproprié lors du tournage. “Il a attiré les femmes vers lui pour qu’elles s’assoient sur ses genoux», raconte l’un d’eux. “Et lors d’une scène de bacchanale dans une boîte de nuit, il est arrivé sur le plateau et a tenté d’embrasser des figurants seins nus.“, faisant semblant de vouloir”mettez-les dans l’ambiance

Producteur de longue date de l’auteur de Parrain, Darren Demeter nie ces accusations. Et affirme que si l’octogénaire embrassait amicalement les figurants sur la joue, personne ne s’en était offusqué sur le moment. “C’était sa façon d’inspirer et d’instaurer une ambiance discothèque, essentielle au film. Je n’ai jamais eu connaissance de plaintes de harcèlement ou de comportement douteux sur ce projet

Cannes 2024 : la bande-annonce de « Mégalopolis »Source : Infos TF1

Le look du jour

Iris Mittenaere chercherait-elle à auditionner dans un prochain volet de la saga Mad Max ? Pourtant, nos ex-Miss France et Miss Univers ont fait sensation sur le tapis rouge de Furiosa avec une robe Schiaparelli noire recouverte d’un gigantesque ornement doré allant du buste jusqu’au dos. Faire partie d’un futur top des tenues les plus chics et choquantes de la 77ème édition ?

Iris Mittenaere mercredi 15 mai sur les marches. Ça pique ? -AFP

Ce jeudi, place à Mégalopole, la fresque futuriste de Francis Ford Coppola avec Adam Driver et un casting de stars qui devrait faire rugir de joie les chasseurs d’autographes. Nous découvrirons également Oiseau, le nouveau film du réalisateur britannique Andrea Arnold avec Barry Keoghan dans le rôle d’un père gangster tatoué jusqu’au cou. Le DJ sur les marches aura-t-il l’audace de diffuser “Murder on the dancefloor”, le tube de Sophie Ellis-Bextor ? Ceux qui ont vu Brûlure de sel sont prêts.


Jérôme VERMELIN à Cannes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Découvrez le vrai visage de l’actrice qui a interprété Ladybug
NEXT Grégory kidnappe un individu, Marianne est au plus mal, qui vous attend la semaine prochaine dans ADN (Résumés du 27 au 31 mai 2024)