« Goodbye Earth », une fabuleuse chronique urbaine pour conclure

« Goodbye Earth », une fabuleuse chronique urbaine pour conclure
« Goodbye Earth », une fabuleuse chronique urbaine pour conclure

Publié le 14 mai 2024 à 10h06. / Modifié le 14 mai 2024 à 13h26

Culture du canapé

Retrouvez nos suggestions de séries, films, podcasts et autres créations à découvrir chez soi.

Une polémique sur la consommation de drogue d’un des acteurs a terni le lancement de Au revoir la Terre. Netflix l’a reporté, et la production, selon certains médias, a supprimé des scènes avec l’incriminé. Ces mesures stupides ne doivent pas nous faire passer à côté d’une immense fiction, grande par son attachement constant à ses personnages.

Intéressé par cet article ?

Pour profiter pleinement de notre contenu, abonnez-vous ! Jusqu’au 31 mai, profitez de près de 15 % de réduction sur l’offre annuelle !

CONSULTER LES OFFRES

Bonnes raisons de s’abonner au Temps :
  • Accès illimité à tout le contenu disponible sur le site.
  • Accès illimité à tous les contenus disponibles sur l’application mobile
  • Plan de partage de 5 articles par mois
  • Consultation de la version numérique du journal à partir de 22h la veille
  • Accès aux suppléments et à T, le magazine Temps, au format e-paper
  • Accès à un ensemble d’avantages exclusifs réservés aux abonnés

Déjà abonné ?
Ouvrir une session

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pourquoi Laurie (Mariés au premier regard) a refusé de porter un bouquet de fleurs à son mariage
NEXT Ségolène Royal revient dans « TPMP » sur le mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy