rencontre avec Stéphanie et Sébastien

rencontre avec Stéphanie et Sébastien
rencontre avec Stéphanie et Sébastien

Il y a quelques jours, RTL-TVI lançait officiellement la 16e saison d’Amour est dans le Pré avec un épisode consacré aux portraits des 10 nouveaux agriculteurs. Cette année, un seul d’entre eux est originaire de la province de Luxembourg. Il s’agit de Sébastien, 38 ans, de la région de Saint-Hubert.

Un agriculteur de Lierneux participe également au salon. Stéphanie a 48 ans et vit entre Vielsalm et Baraque de Fraiture.

Tous deux participent à cette grande épopée des champs avec un objectif commun : trouver l’amour !

Quelques changements

Et cette année, il y a du nouveau aux commandes du salon. Les téléspectateurs ont vu Sandrine Dans passer le flambeau à Mario Del Rio. “Après 12 saisons de présentation de la série, j’ai découvert que j’avais couvert ce que je pouvais apporter”, a-t-elle expliqué. Il faudra donc désormais compter sur un nouveau visage pour établir des liens entre prétendants et agriculteurs.

Autre nouveauté, contrairement à l’année dernière, la production a décidé de réintroduire les lettres, et d’ajouter les appels téléphoniques ainsi que les appels vidéo pour donner à chaque prétendant la possibilité de se présenter aux agriculteurs selon ses préférences. Si pour certains il est plus facile d’écrire, pour d’autres le contact direct est privilégié. On en saura plus sur cette mécanique à la rentrée, lors de la diffusion des prochains épisodes.

Pour écrire aux candidats : [email protected].

Stéphanie : “Je ne veux pas de fumeur”

L’Amour est dans le pré revient pour une 16e saison, avec notamment Stéphanie, de Lierneux, et Sébastien, de Saint-Hubert. ©RTL Belgique / Fremantle

Embarquons d’abord vers Lierneux pour rencontrer Stéphanie, la nouvelle agricultrice au casting de la seizième saison. Agée de 48 ans et travaillant dans l’élevage de vaches à viande, cette ouvrière d’expérience sait ce qu’elle veut… et ce qu’elle ne veut pas ! « S’il y a un critère éliminatoire, c’est bien la cigarette. La fumée me rend malade, je ne supporte pas ça, déclare-t-elle. Idéalement, j’aimerais trouver quelqu’un d’apparence sportive, qui ait beaucoup de sensibilité et qui sache exprimer ses émotions. Je veux qu’il soit positif, attentionné, qu’il puisse alimenter la conversation. Si possible j’aimerais aussi qu’il aime cuisiner avec des produits locaux, qu’il ait entre 40 et 50 ans, et de préférence qu’il ne soit pas chauve… J’aime mieux quand ils ont des cheveux sur la tête ! », partage-t-elle avec enthousiasme.

Stéphanie a bien conscience d’avoir de nombreux critères : “avoir autant de contraintes ne me fait pas peur, je préfère recevoir peu de courriers mais qu’ils soient qualitatifs”, poursuit le Lierneusien.

Elle a déjà eu de longues relations mais n’a jamais eu d’enfants. “Je suis restée trois fois pendant six ans avec trois hommes différents, mais je n’ai jamais eu cette envie d’enfants, d’ailleurs à 26 ans je me suis fait ligaturer les trompes de ma propre initiative”, confie-t-elle. A côté, l’agricultrice se définit comme quelqu’un de très sociable et de nature extravertie.

Sébastien : “Je ne veux plus d’enfants, ce n’est pas négociable”

L’Amour est dans le pré revient pour une 16e saison, avec notamment Stéphanie, de Lierneux, et Sébastien, de Saint-Hubert. ©RTL Belgique / Fremantle

Sébastien vient de la région de Saint-Hubert, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est avant tout un multitâche. D’abord coach sportif à plein temps, ce géant d’1,97 m est aussi aide agricole dans la ferme d’un ami, et a déjà travaillé comme exploitant forestier. Vous l’aurez compris, avec lui, on ne s’ennuie jamais !

Heureux père d’une jeune fille de 11 ans, l’agriculteur a déjà vécu une histoire sérieuse par le passé. «J’ai été mariée pendant 4 ans, mais j’ai divorcé pendant 7 ans. Avec mon ex-femme, nous avons eu notre petite Leïla, et aujourd’hui elle me remplit de bonheur. Cependant, j’ai décidé de ne plus avoir d’enfants et cela fait partie de mes critères de recherche. C’est quelque chose de non négociable », explique-t-il.

Le coach sportif n’est cependant pas fermé à l’idée de rencontrer quelqu’un qui a déjà un enfant. « Je suis prêt à rencontrer des prétendants qui ont déjà un voire deux enfants maximum », confie-t-il.

Le Borquin se décrit comme quelqu’un de proche de la nature, simple et joyeux. « J’aimerais rencontrer une femme qui aime la nature comme moi, qui n’est pas trop sophistiquée mais qui aime quand même prendre soin d’elle, mais le plus important est de savoir que je recherche quelque chose de sérieux. Je ne veux pas rencontrer une femme qui a peur de s’engager ou qui n’a pas encore mis une relation derrière elle », conclut-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV enfin la bonne nouvelle que nous attendions depuis plus d’un an ! Mais il y a un mais… – News Séries – .
NEXT Un touchant agriculteur de L’amour est dans le pré s’est marié entouré d’anciens candidats emblématiques