Les équipes de Ça commence aujourd’hui diffusent un « droit de réponse » suite à l’apparition de Philippe Corti dans l’émission il y a quelques semaines

Les équipes de Ça commence aujourd’hui diffusent un « droit de réponse » suite à l’apparition de Philippe Corti dans l’émission il y a quelques semaines
Les équipes de Ça commence aujourd’hui diffusent un « droit de réponse » suite à l’apparition de Philippe Corti dans l’émission il y a quelques semaines

Précision nécessaire. Début 2024, Faustine Bollaert proposait une nouvelle formule pour son émission Ça commence aujourd’huiinquiet de l’arrivée du feuilleton Plus belle la vie, encore plus belle en même temps sur TF1. Un spectacle plus grand, des invités exceptionnels… tout a été fait pour que les téléspectateurs ne désertent pas cet après-midi de France 2. Après les fêtes de fin d’année, certaines célébrités se sont confiées sur leur vie privée et certaines épreuves auxquelles elles ont dû faire face. Le 18 janvier, Philippe Corti, le célèbre DJ, expliquait comment il était passé du monde de la jet-set à la prison, arrêté pour trafic de drogue. Dans l’émission, il évoque l’ancien maire de Saint-Tropez, Alain Spada « reconnu coupable de détournement de fonds », selon lui. Des propos qui ont interpellé le principal concerné, obligeant les équipes de France 2 à réagir.

Droit de réponse d’Alain Spada

Ce mardi 21 février, Faustine Bollaert s’est intéressée à l’hypermnésie, un symptôme qui caractérise les personnes à la mémoire infaillible. Avant le début de l’épisode, les équipes de France 2 ont affiché un droit de réponse d’Alain Spada, qui a souhaité corriger les propos tenus par Philippe Corti dans l’émission du 18 janvier. « Il est faux que M. Philippe Corticchiato, dit Corti, ait osé affirmer publiquement que ‘M. Spada a été reconnu coupable de détournement de fondscommence le texte : « S’il est vrai qu’un promoteur sans scrupules et ses complices, après avoir été reconnus coupables de tentative de corruption, ont tenté de me mettre en cause, la justice a reconnu, d’une part, qu’ils étaient les seuls coupables et, d’autre part, que j’étais totalement innocent. J’étais purement et simplement détendu et cette décision est définitive. Toute affirmation contraire est fausse..

Le reste sous cette annonce

“Je vais au procès, je n’ai jamais quitté la salle”rappelle Philippe Corti

Dans les années 90, Philippe Corti est arrêté pour une affaire de trafic de drogue. C’est un trafiquant de drogue qui aurait divulgué le nom du DJ et provoqué son arrestation. « Fouilles chez moi à 2 heures du matin, ils me démontent là-bas mais ils ne trouvent rien. 96 heures de garde à vue. Je ne comprends pas ce qu’ils me demandent.a expliqué l’homme d’affaires sur France 2. Il a finalement été libéré dans l’attente de son procès un an plus tard. « Je vais au procès, je n’ai jamais quitté la salle de procès. 5 ans, mandat de dépôt à l’audience. Deux enfants, j’ai toujours travaillé dans ma vie primaire, c’est donc un cas d’école”, a déclaré Philippe Corti, toujours incrédule d’avoir été arrêté. Une affaire très médiatisée à l’époque.

Capturer France 2

Le reste sous cette annonce

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT ça vaut pour Sandra, la Landaise, qui rejoint l’équipe de Vianney