Voici pourquoi le prix de l’eau va exploser – .

Voici pourquoi le prix de l’eau va exploser – .
Voici pourquoi le prix de l’eau va exploser – .

S’il y a bien des dépenses obligatoires pour les ménages en France, ce sont les factures d’eau et d’électricité. Si les prix de l’électricité ont déjà connu leur lot d’augmentations, c’est désormais au tour des prix de l’eau d’exploser, jusqu’à près de 60 % d’augmentation dans certains cas. Mais pourquoi en est-on arrivé là ?

C’est en novembre 2023 que le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a fait état d’une augmentation inévitable » prix de l’eau potable dans le pays, avertissement sur «la fin de l’eau bon marché à court et moyen terme« Tant que l’augmentation évoquée ne sera pas réellement visible sur nos factures et que les Français ne remarqueront pas de changements notables dans leurs dépenses, les factures que nous payons pour les dépenses d’eau resteront invisibles. Mais comme pour tout en France, l’inflation ne fait pas exception et l’eau est désormais dans le collimateur.

L’opérateur du réseau France Eau publique a également déclaré dans une interview aux médias20 minutesque les factures d’eau pourraient bondir de plus de 50 % d’ici 2030. Une prévision effrayante qui a déjà commencé son ascension avec une augmentation de 4,7 % entre 2022 et 2023 pour les services d’eau et de 6,5 % pour l’assainissement collectif. Si le prix de l’eau présente déjà de fortes disparités selon l’endroit où l’on vit, «différences généralement liées à la qualité de l’eau brute, ce qui implique de la traiter plus ou moins« explique l’économiste Simon Porcher, d’autres facteurs expliquent cette situation vers laquelle nous tendons.

Les services d’eau sont en plein essor

Il faut savoir qu’un usager en France ne paie pas l’eau potable, mais bien tous les services qui gravitent autour, à savoir l’assainissement et la distribution (respectivement 37 et 41 % du prix). Le reste est couvert par les redevances et les taxes. Depuis environ trois ans, les prix de ces services ne cessent d’augmenter, comme le révèle Christophe Lime, président de France Eau Publique, qui parle sans détour de «triplement des coûts de l’énergie« En effet, si les installations consomment déjà beaucoup d’énergie pour pouvoir pomper et purifier l’eau, ce sont aussi les prix des produits chimiques utilisés qui ont bondi ces dernières années.

Le coût de l’énergie n’est pas le seul à compter dans la balance, celui de la filtration également comme le révèle le Syndicat des eaux d’Île-de-France qui alimente près de 133 communes en France soit quatre millions d’usagers. C’est près de 870 millions d’euros que doivent payer les usines qui veulent s’équiper de systèmes de filtration performants pour faire face à la pollution de plus en plus importante des eaux de surface comme le révèle Régis Taisne, responsable du Département Cycle de l’eau à la FNCCR : «Il y a vingt ans, quand l’eau était polluée, on fermait le captage et on la pompait ailleurs. Aujourd’hui, la pollution est partout et on ne trouve pas forcément de l’eau plus loin.» Des systèmes qui augmentent donc automatiquement le prix de l’eau.

Le fléau de la pollution

Des célébrités ? Tout un monde ! Passionnée par les médias, les réseaux, les séries, les films et les enquêtes en tout genre, c’est tout naturellement que Jessica s’est tournée vers l’écriture et …

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La relance des exportations de pétrole, source d’espoir pour l’Asie – .
NEXT Deux dentistes inculpés après le décès de leur patient – ​​.