Un incendie de végétation dans une zone résidentielle entraîne l’évacuation d’un hôpital – .

(Athènes) Un incendie de végétation s’est déclaré mardi à Patras, troisième ville de Grèce, entraînant l’évacuation d’un hôpital pour enfants et de plusieurs zones résidentielles, selon les autorités, qui ont annoncé en fin de journée que l’incendie avait été totalement maîtrisé.


Publié à 12h07

Mise à jour à 14h00



Alors que plusieurs régions de Grèce étaient en alerte en raison d’un risque important d’incendie, des renforts de pompiers ont été envoyés dans cette ville de 170.000 habitants, également port important de la péninsule du Péloponnèse (sud).

Au total, 95 pompiers et 25 véhicules ont été déployés pour éteindre les flammes, ainsi que des avions bombardiers d’eau.

Mais à la fin de la journée, le ministre des Crises climatiques et de la Protection civile, Vassilis Kikilias, a indiqué que l’incendie était maîtrisé.

« En deux heures, les forces de la Protection Civile ont réussi à maîtriser l’incendie très dangereux qui s’est déclaré dans une zone mixte de forêt et de tissu urbain à Patras », a-t-il souligné sur le réseau X.

Dans l’après-midi, les habitants de trois quartiers de la ville ont reçu un message d’urgence leur ordonnant d’évacuer leurs maisons et de se diriger vers le centre-ville, selon la Protection Civile.

Le porte-parole des pompiers, Vassilis Vathrakoyannis, a expliqué plus tard sur la chaîne de télévision publique ERT qu’aucune maison n’était menacée par les flammes.

« Le front et sa dynamique ont été contenus », a-t-il insisté.

Le maire de Patras, Kostas Pelitidis, s’est également montré rassurant.

« Ce n’est pas fini, bien sûr […]mais pour l’instant aucune maison n’est menacée”, a-t-il précisé.

Auparavant, un hôpital pour enfants avait été évacué, ainsi qu’une maison de retraite et un centre médical.

« L’évacuation a été effectuée rapidement. Tous les enfants hospitalisés ont été transférés vers d’autres hôpitaux de la ville », a assuré le pédiatre Thanasis Filias sur ERT.

PHOTO EUROKINISSI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Les pompiers arrosent les pins alors qu’un incendie de forêt fait rage à côté de l’hôpital.

D’autres incendies de forêt et de végétation se sont déclarés en Grèce dans la journée, alimentés par des vents violents et des températures élevées, notamment en Attique, la région entourant Athènes, où le thermomètre affichait 37°C vers 16h30 heure locale (09h30 heure de l’Est), selon le site meteo.gr de l’Observatoire national d’Athènes.

Vassilis Kikilias a averti que la Grèce traversait actuellement « la saison des incendies la plus difficile depuis 20 ans » après avoir déjà subi des incendies dévastateurs à l’été 2023.

La Protection civile a également alerté mercredi sur un risque “très élevé” d’incendie dans six régions du pays, notamment dans le centre et le Péloponnèse, mais aussi en Attique et dans des îles du nord de la mer Egée comme Lesbos.

Des températures de 40°C avec des pointes locales de 41°C ou 42°C sont attendues ce mercredi dans plusieurs régions, où des vents de 39 à 49 km/h pourraient souffler, selon meteo.gr.

Pays méditerranéen habitué aux canicules estivales, la Grèce a connu le mois de juin le plus chaud depuis plus de 60 ans, selon les experts.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Combien coûte une montre Patek Philippe aujourd’hui ? – .
NEXT Une journée de concerts à Privas – .