augmentation du taux d’inflation et risques sur le pouvoir d’achat – .

L’inflation en Tunisie a connu une légère hausse en juin, atteignant 7,3% contre 7,2% le mois précédent, selon les données de l’Institut national de la statistique (INS).

Cette hausse s’explique principalement par une augmentation des prix des produits alimentaires, qui ont augmenté de 10,1% en juin 2024, contre 9,7% en mai 2024, a indiqué l’INS dans une note consacrée à l’« Indice des prix à la consommation, juin 2024 », publiée le 7 juillet.

L’accélération des prix des denrées alimentaires est le principal moteur de l’inflation ce mois-ci. Parmi les produits les plus touchés figurent la poudre de café (+35%), la viande de mouton (+24,3%), les huiles alimentaires (+22%), les condiments (+16,7%) et la viande de bœuf (+16%). Cette envolée des prix pèse lourdement sur les budgets des ménages, déjà fragilisés par la situation économique actuelle.

Intervenant sur la radio Express FM, mardi 9 juillet 2024, l’expert économique Ridha Chkoundali a commenté l’augmentation significative de l’inflation pour le mois de juin. Il a expliqué que ce qui préoccupe le citoyen tunisien n’est pas la moyenne générale de l’inflation, mais plutôt les prix des produits de base tels que les produits alimentaires et un certain nombre de services de santé et d’éducation.

Il a également souligné que même si l’inflation annuelle sert de base aux politiques économiques, l’attention du citoyen se focalise principalement sur les variations mensuelles des prix.

Expliquant la perception des citoyens, Chkoundali a précisé que même si l’inflation annuelle peut indiquer une diminution du taux d’augmentation des prix, cette diminution ne signifie pas une baisse réelle des prix. Selon lui, la véritable mesure de l’impact sur les prix se trouve dans les variations mensuelles plutôt qu’annuelles.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Trump tente une stratégie contre nature contre Biden – .
NEXT qu’est-ce qui va changer ? – .