L’épouse du meurtrier présumé accusée – .

L’épouse du meurtrier présumé accusée – .
L’épouse du meurtrier présumé accusée – .

Le juge d’instruction en charge de l’affaire du meurtre d’une fillette de 11 ans et de la triple tentative de meurtre de ses parents et de sa sœur, survenus en juin 2023 à Plonévez-du-Faou, a mis en examen l’épouse du principal suspect, comme l’a révélé lundi Ouest-France, et comme nous l’a confirmé le procureur de la République de Brest.

Samedi 11 juin 2023, vers 21 heures, l’horreur s’est abattue à Saint-Herbot, entre Plonévez-du-Faou et Loqueffret. Une série de coups de feu, tirés d’une Winchester 22 Long Rifle, ont retenti dans le jardin de la famille Thornton, originaire du Royaume-Uni et installée dans ce petit hameau depuis 2019. Solaine, 11 ans, a été mortellement touchée au cœur, les deux parents grièvement blessés. Seule la plus jeune fille, âgée de huit ans, a réussi à se réfugier chez des voisins.

Après s’être brièvement réfugié chez lui avec sa femme, Dirk Raats, le voisin de la famille, un ressortissant néerlandais de 70 ans inconnu de la justice, s’est rendu à la police. Lundi 12 juin 2023, il a été inculpé de meurtre et tentative de meurtre et écroué. Son acte fou aurait été provoqué par les travaux de déblaiement effectués par sa voisine. Son épouse a été placée sous le statut de témoin assisté « pour enlèvement d’objets en vue d’entraver la manifestation de la vérité » et libérée.

Laissé libre

« Il est apparu qu’elle avait déplacé l’arme du crime dans la foulée des faits. Depuis, le juge d’instruction a estimé que son attitude lors des faits pouvait s’analyser comme une non-assistance à personne en danger », a expliqué mardi le procureur de Brest, Camille Miansoni. « Nous avons donc étendu la saisine du juge d’instruction en y ajoutant la qualification de non-assistance à personne en danger. L’épouse a été mise en examen pour cette nouvelle qualification le 24 mai 2024. » Elle a toutefois été remise en liberté, et aucun contrôle judiciaire ne lui a été imposé, pour l’heure.

La reconstitution des faits ayant déjà été effectuée le mois dernier, le dossier se dirige donc vers la clôture de l’instruction. « Mais pas avant quelques mois, probablement. D’autant que, lorsque le juge d’instruction transmettra le dossier au parquet pour proposition d’orientation, à la cour d’assises ou ailleurs, nous aurons un délai de trois mois pour répondre », précise Camille Miansoni.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La situation et les perspectives des finances publiques – .
NEXT Amazon baisse le prix de la carte MicroSD SanDisk Ultra 512 Go – .