la gauche arrive en tête, le RN loin derrière en troisième position – .

la gauche arrive en tête, le RN loin derrière en troisième position – .
la gauche arrive en tête, le RN loin derrière en troisième position – .

POLITIQUE – Énorme surprise. Alors qu’elle n’était donnée suffrage gagnant dans aucune projection, c’est finalement la gauche qui remporte la majorité relative à l’Assemblée nationale. Preuve que l’union fait la force, le Nouveau Front populaire (NFP) pourrait occuper entre 180 et 215 sièges selon l’estimation Ifop pour TF1 et LCI. Dans le détail, La France insoumise reste la principale force de gauche au sein du NFP, avec 85 à 94 députés. Le Parti socialiste (55-65 sièges) double quasiment ses effectifs, et les écologistes se renforcent considérablement (32-36 sièges). Pour l’heure, les communistes ne parviennent pas à former un groupe (8-10 sièges), le seuil étant fixé à 15. Mais ils pourraient compter sur le renfort d’élus d’outre-mer ou de dissidents de gauche.

Élections législatives 2024 : ce que l’on sait (et ce que l’on ne sait pas) du calendrier politique après le second tour

Une nette amélioration par rapport à 2022, où le NUPES avait remporté 151 sièges. La surprise est d’autant plus grande ce soir que la campagne a été parfois dure et laborieuse, voyant la gauche s’enliser dans des polémiques et des querelles intestines. Le plus dur commence désormais pour elle. Pour le camp présidentiel, le soulagement est de mise. Les macronistes remporteraient entre 150 et 180 sièges. Un point bas bien supérieur à ce qui leur était promis ces derniers jours.

La barrière républicaine dressée face à l’extrême droite a porté ses fruits. C’est peu dire que la déception est grande côté Rassemblement national (RN). Jordan Bardella se voyait déjà à Matignon, il promettait à qui voulait l’entendre que son gouvernement était formé. Crash. Le parti d’extrême droite ne parviendrait à envoyer qu’entre 120 et 150 députés. Ce qui constitue son bilan historique, mais qui reste bien en deçà de ce qui était annoncé.

La gauche est certes arrivée en tête, mais elle ne dispose pas d’une majorité stable qui lui permettrait de faire passer des textes. Les prochains jours devraient donc être consacrés aux négociations de part et d’autre. Qui entrera à Matignon ? Qui remplacera Yaël Braun-Pivet à la présidence de l’Assemblée ? Le vote de ce soir a peut-être suscité plus de questions qu’il n’a apporté de réponses.

Voir aussi sur Le HuffPost :

Résultats des élections législatives 2024 : Guadeloupe, Martinique… Qui est élu outre-mer au second tour

Résultats des législatives 2024 : après le second tour, ces cinq scénarios possibles à l’Assemblée

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Fin du cauchemar pour 25 Marocains – .
NEXT Meta lève les restrictions sur les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump – .