Une « journée de perturbation » anti-gouvernementale marquera les 9 mois écoulés depuis l’attaque du 7 octobre.

Une « journée de perturbation » anti-gouvernementale marquera les 9 mois écoulés depuis l’attaque du 7 octobre.
Une « journée de perturbation » anti-gouvernementale marquera les 9 mois écoulés depuis l’attaque du 7 octobre.

Des groupes de protestation anti-gouvernementaux ont appelé à une « journée de perturbation » le 7 juillet, neuf mois après le début de l’offensive du Hamas contre le sud d’Israël. Ils réclament le retour des otages et des élections anticipées.

A 6h29 ce matin, heure à laquelle les sirènes ont commencé à retentir le 7 octobre, plusieurs manifestants se sont rassemblés devant les domiciles de 18 ministres et députés de la coalition avec des haut-parleurs et des tracts tachés de rouge.

Certains manifestants ont également bloqué des routes ce matin, notamment les routes 6 et 4.

Par ailleurs, les organisateurs appellent à une manifestation devant le domicile du secrétaire général de la Histadrout dans l’espoir qu’il décrète une grève générale : « Nous bloquons le pays pour le sauver » est le slogan.

Plusieurs rassemblements sont prévus tout au long de la journée à différents carrefours puis à Tel-Aviv et à Jérusalem. Dans la capitale, les manifestants devraient défiler de Gan Saker jusqu’au domicile du Premier ministre Rehov Azza.

Plus de 150 entreprises de haute technologie ont permis à leurs employés de prendre congé aujourd’hui pour participer à cette « journée de disruption ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La technologie de pointe de Taiwan dévoilée dans un camp militaire – .
NEXT suivez cette journée électorale cruciale – .