photo de rougeurs, signes inquiétants – .

photo de rougeurs, signes inquiétants – .
photo de rougeurs, signes inquiétants – .

Les piqûres de tiques sont inquiétantes car on pense immédiatement à la maladie de Lyme. La seule solution pour éviter le risque est de surveiller la piqûre.

Les tiques sont particulièrement présentes du printemps à la fin de l’automne. Ces « cloportes » peut transmettre la bactérie”borrélie« à l’origine de la maladie de Lymeune maladie infectieuse caractérisée par des douleurs articulaires pouvant entraîner une paralysie des membres. C’est pourquoi les morsures de tiques sont si effrayantes ! Après avoir retiré la tique, la morsure doit être observée pendant 1 mois. Si des rougeurs, signe d’érythème migrant, apparaissent, il faut absolument consulter un médecin.A l’origine, nous ne sommes pas les hôtes privilégiés des tiques mais des hôtes occasionnels, pourtant nous sommes de plus en plus piqués” explique Séverine Carret de l’association France Lyme. La tique, qui appartient à la famille des arachnides (comme les acariens et les araignées) est hématophage. C’est-à-dire qu’elle nous pique pour se nourrir de notre sang.

Une tique évolue en trois étapes quand elle est femelle, deux quand elle est mâle. « Chaque étape correspond à un repas et à une mue » précise notre interlocutrice et elle peut nous piquer à chacun des trois :

Photographie de tiques : larve, nymphe, adulte © France Lyme
  • le stade larvaire (premier repas), la tique possède 6 pattes et est de la taille d’une graine de pavot (0,5 à 1,5 mm).
  • le stade nymphe (deuxième repas), il possède 8 pattes et est de la taille d’une graine de sésame (1 à 2 mm).Les nymphes sont les plus voraces, responsables de 70 à 80 % des morsures et piqûres de tiques..” Et aussi les plus difficiles à enlever car ils pénètrent profondément dans la peau.
  • le stade adulte (troisième repas pour les femelles) : il est de la taille d’un grain de maïs (3 à 6 mm). « Seule la tique femelle fait ce dernier repas, le mâle mange peu ou rien. »

Comment reconnaître une piqûre de tique ?

Morsure de tique sous l’œil © France Lyme

Vous remarquez un point noir au niveau de votre peau (surtout dans les zones chaudes et humides) (derrière le genou, les mollets, parfois au niveau de la racine des cheveux…) et quand vous passez votre doigt dedans, vous sentez que ça accroche ? Regardez de plus près, car la seule façon de repérer et de reconnaître une piqûre de tique est de regarder attentivement. « La tique est plantée perpendiculairement à la peau, elle s’y enfouit pour accéder au petit vaisseau sanguin, on voit ses pattes bouger, specifies Séverine Carret. On peut parfois le voir grimper sur soi-même mais c’est très rare. On le voit généralement lorsqu’il est incrusté. La morsure de tique est sans douleur “voiture la tique sécrète des substances anesthésiantes« .

Dans la plupart des cas, les piqûres de tiques ne provoquent pas de douleur mais sont facilement identifiables sur la peau car elles peuvent provoquer une rougeur autour de la piqûre.

► Dans les heures qui suivent, Des démangeaisons peuvent survenir. Il ne s’agit pas d’un signe de borréliose de Lyme mais d’une réaction inflammatoire à la salive des tiques.

► Une à deux semaines après l’injection, Certaines personnes peuvent présenter des symptômes suggérant une grippe comme des maux de tête ou des problèmes articulaires. La fièvre est exceptionnelle. Il peut y avoir une sensation de fatigue avec des douleurs articulaires et musculaires mais elles accompagnent l’érythème migrant et n’apparaissent pas seules.

Rougeur autour de la piqûre : consultez rapidement un médecin !

C’est la peur de quiconque a été mordu par une tique : voir une plaque circulaire rouge/rose autour de la morsure et qui s’élargit progressivement puis devient blanc en son centre et disparaît. La caractéristique même deérythème migrant. « Nous pouvons avoir un tel érythème 3 à 30 jours Après la morsure, c’est le signe que la tique a été infectée par la borrélie (bactérie responsable de la maladie de Lyme) et qu’elle vous a infecté. explique Séverine Carret. Si vous constatez un tel érythème, il faut consulter un médecin.

Si vous avez été mordu par une tique, il faut l’enlever. « La tique mange son repas sur plusieurs jours, alternant entre succion de sang et rejet de sérum qui ne l’intéresse pas. Plus elle mange, plus elle se gave et plus le risque d’infection est élevé.«explique Séverine Carret. Lorsqu’elle a fini son repas, elle se détache et se laisse tomber par terre. Lorsqu’on la retire alors qu’elle est incrustée, on la dérange en plein repas, elle peut recracher ce qu’elle a dans l’abdomen. Or, c’est dans le système digestif et la salive que se concentrent les bactéries, les virus et les champignons. Il faut donc retirez-le soigneusement et complètement (la tête ne doit pas rester dans la peau) et n’écrasez pas son abdomen.

© France Lyme

Pour retirer une tique, il faut utiliser un tire-tique, rien d’autre. Glissez le crochet sous la tique sans l’écraser, le plus près possible de la peau. « Tournez-le doucement jusqu’à ce qu’il se détache tout seul sans tirer, puis jetez-le dans l’évier ou sur le feu et désinfecter la piqûre avec un antiseptique« explique notre interlocuteur.

  • Ne retirez pas une tique avec ses ongles.
  • Ne mettez aucun produit dessus avant le retrait tel que de l’éther ou de l’alcool pour le sédater.
  • Ne le ramassez pas avec vos mains, car il pourrait encore être piqué. Utilisez plutôt un mouchoir.

Le tire-tique permet de retirer la tique sans douleur, sans laisser la « tête » dans la peau et sans comprimer son abdomen. Sachez qu’il existe des tire-tiques de trois tailles différentes :

  • un tout petit pour les micro-tiques (larves et nymphes).
  • un chemin pour eux tiques adultes
  • un plus grand pour le tiques adultes gorgées.

Quand consulter en cas de piqûre de tique ?

Après avoir retiré la tique, la morsure doit être observée pendant 1 mois. Si une plaque rouge circulaire apparaît autour de la tique ou si des signes inhabituels apparaissent (fatigue, maux de tête, fièvre, courbatures, paralysie, etc.), il faut consulter immédiatement un médecin.

Que mettre sur une piqûre de tique ?

Si vous présentez des symptômes persistants ou inhabituels évoquant la maladie de Lyme (courbatures, douleurs articulaires, maux de tête violents, fièvre, fatigue intense, etc.), vous devez consulter immédiatement un médecin. Sur la base d’analyses sanguines, il pourra établir un diagnostic et envisager un traitement adapté. La maladie de Lyme étant une infection bactérienne, le traitement repose sur la prise d’un antibiotique (amoxicilline ou doxycycline), parfois associé à un corticoïde.

Quelles maladies sont transmises par les tiques ?

Ce n’est pas parce que vous avez été mordu par une tique que vous allez tomber malade. « Toutes les tiques ne sont pas infectées, rappelle notre interlocuteur, même s’ils le sont de plus en plus et contiennent de plus en plus de pathogènes.« De même : vous avez peut-être été infecté par une tique et n’ayez rien parce que votre système immunitaire a été suffisamment efficace pour vous protéger de l’infection. Une tique porteuse de la bactérie « borrélia » peut la transmettre à l’homme via sa salive lorsqu’elle le mord. Elle peut alors développer une « borréliose de Lyme » ou « maladie de Lyme ». Il s’agit de la principale infection transmise par les tiques en France et en Europe. Dans des cas plus rares, les tiques peuvent transmettre d’autres bactéries mais aussi des parasites et des virus, pouvant notamment provoquer une méningo-encéphalite à tiques, une tularémie, une babésiose, une anaplasmose granulocytaire humaine ou certaines rickettsioses.

Quand nous marchons dans la nature :

  • Couvrez vos bras et vos jambes avec des vêtements longs.
  • Rentrez le bas du pantalon dans les chaussettes.
  • Portez des vêtements légers (casquettes également) pour mieux les repérer.
  • Évitez les zones broussailleuses, les fougères et les herbes hautes.
  • Parcourez les sentiers.
  • Utiliser des répulsifs en privilégiant ceux disposant d’une autorisation de mise sur le marché et en respectant leurs conditions d’utilisation : toutes ces informations figurent sur l’étiquette, l’emballage et/ou la notice du produit.
  • Portez des chaussures fermées et des vêtements clairs et couvrants pour mieux repérer les tiques à la surface du tissu.
  • Évitez de marcher dans les hautes herbes, les buissons et les branches basses et restez sur les sentiers balisés.
  • Inspectez-vous au retour de vos promenades. Emportez dans votre sac à dos un tire-tique et un antiseptique, au cas où.
  • En cas de morsure, retirez immédiatement les tiques accrochées à l’aide d’un tire-tique, d’une pince fine ou, à défaut, de vos ongles. N’utilisez en aucun cas de l’éther ou tout autre produit et désinfectez la plaie.
  • Surveillez la zone de la piqûre pendant plusieurs jours et consultez votre médecin si des symptômes apparaissent.

→ Après la promenade : Vous devez inspecter votre corps et celui de vos enfants de la tête aux pieds. Les enfants aiment particulièrement se rouler dans l’herbe ou emprunter les sentiers éloignés des sentiers forestiers. Vous devez regarder leur cuir chevelu, leurs oreilles et leurs plis (jambes, bras, etc.) à votre retour à la maison. «Et écoutez-les s’ils se plaignent d’être anormalement fatigués ou de ne pas se sentir bien. Il ne faut pas paniquer, mais il faut être vigilant. conclut Séverine Carret.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quelle est la relation entre la productivité et l’inflation au Canada? – .
NEXT Julien a surmonté ce complexe grâce à la musique ! – .