IAM, plus pertinent que jamais – .

IAM, plus pertinent que jamais – .
IAM, plus pertinent que jamais – .

l’essentiel
Première soirée à Pratgraussals, jeudi, pour la 28ème édition de Pause Guitare. Avec le groove de Deluxe et les classiques de IAM avant Archive et Chinese man.

Demain, c’est loin. Mais c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Et IAM, avec ses tubes anciens mais toujours très actuels aux yeux de la société, l’a prouvé jeudi pour la première soirée de Pause Guitare sur le site de Pratgraussals.

La soirée a débuté avec DJ Phreak Monica. « Un moment de légèreté », comme l’explique en préambule l’association organisatrice Arpèges et Trémolols. Deluxe a pris le relais à 19h45. Le collectif était attendu, après l’annulation l’an dernier pour cause de tempête.

Deluxe est revenu en pleine forme, pour apporter sa musique et le goût immodéré du contact avec le public. Avec eux, on était sûr de passer un moment unique. Et ce fut le cas. Saxophone, groove, communion avec le public, la soirée était lancée.

« Il vaut mieux avoir la main tendue que le bras tendu »

Mais dans le public, nombreux étaient ceux qui attendaient le retour d’Akhenaton et de Shurik’n. Des trentenaires, des quadragénaires et même des quinquagénaires qui avaient troqué le « survêtement Tacchini » pour une tenue plus sage afin de danser le mia.

Les spectateurs ont finalement investi le site de Pratgraussals.
DDM – CE

Les Marseillais ont été un régal. Classiques, leur voix et leurs textes engagés n’ont pas pris une ride. Surtout en cette période où « il vaut mieux avoir la main tendue que le bras tendu » comme le soulignait Akhenaton à la fin du concert.

« Petit frère », « Samouraï », « Demain c’est loin » et bien sûr « L’empire du côté obscur » : des chansons qui ont plus de 25 ans et qui résonnent particulièrement dans le contexte actuel. Sabre laser en main, le collectif marseillais a prouvé que les légendes sont éternelles. « IAM, c’est notre enfance, expliquent Benjamin et Medhi, venus de Toulouse. Rien n’a changé, tout est toujours d’actualité. C’est puissant et ça fait plaisir de voir Akhenaton et la bande délivrer des messages. »

Archives Rock Progressif

Ils ne s’en cachent pas, assister à ce concert est aussi une façon de respirer et d’espérer : « Comme le dit le groupe, l’énergie dégagée génère une telle attraction, que tous les regards se tournent finalement vers elle pour se rendre compte que l’espoir surgit de l’obscurité. » Ce sont les paroles de « L’Empire du Côté Obscur » et ils les connaissent par cœur.

Le rock progressif d’Archive.
DDM – CE

Les Londoners Archive ont pris le relais vers 23h pour une pause. Des nappes musicales captivantes tendant vers le rock progressif. Une soirée parfaite, « un beau mélange » pour Arpèges et Trémolos.

Car Pause Guitare, c’est aussi ça. Une bouffée d’air frais mais aussi un rappel à la réalité. Et comme le dit Shurik’n : « Bref, voici l’âge béni où tu te prends pour un homme mais tu n’es qu’un idiot et personne ne te l’a dit. » De quoi réfléchir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Donald Trump évacué de la scène par les services secrets après des coups de feu – .
NEXT Trump évacué du rassemblement avec une oreille en sang après des coups de feu – .