Comment les pompiers traquent les incendies sous terre – .

Comment les pompiers traquent les incendies sous terre – .
Comment les pompiers traquent les incendies sous terre – .

Un incendie s’est déclaré mercredi soir à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales).

La veille, un incendie avait détruit 40 hectares à Sigean (Aude).

Depuis plusieurs jours, les pompiers du Sud de la France sont en alerte permanente par crainte de ces incendies.

Suivez la couverture complète

Le journal de 20h

Ce mercredi soir à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), un jardin a pris feu et, à côté, une grange brûle toujours. Il faut agir vite pour éteindre l’incendie naissant mais virulent qui s’est déclaré. Mardi, c’est à Sigean (Aude), à ​​une trentaine de kilomètres de là, que les flammes ont ravagé une quarantaine d’hectares.

Mercredi après-midi, les pompiers de l’Aude traquaient toujours les braises parfois invisibles, armés d’une caméra thermique, comme on peut le voir dans le reportage en tête de cet article. « On arrive à une température proche des 80°C, ce qui veut dire qu’en dessous, on a une racine qui brûle, ça dégage beaucoup de chaleur.explique Thibaud Michet, responsable tir tactique du groupement de reconnaissance et d’appui aux feux de forêt (Graff). Dès qu’il est activé par le vent, il y a des flammes qui sortent. Avec la terre brûlée qui se détache, si par exemple de gros blocs de terre tombent sur le chemin ou dans le champ, le feu reprend.”

Les bords sont inondés par des canons à eau, à la frontière entre les terres brûlées et celles qui ne le sont pas. Les pompiers ne doivent pas baisser la garde. « Avec les conditions météo que nous avons aujourd’hui, avec des rafales de vent à 70 km/h, le moindre point chaud peut déclencher un nouveau départ d’incendie.observe l’adjudant Alexandre Aranda. « Nous avons une végétation jaunie, très sèche, qui peut prendre feu très vite. »

  • Lire aussi

    Risques incendie : le département des Bouches-du-Rhône placé en alerte orange

Aujourd’hui, le risque d’incendie est important. Des bénévoles patrouillent pour alerter sur les dangers et rappeler les consignes. Ils insistent également sur la nécessité du débroussaillage, qui est obligatoire. Le vent va continuer à souffler dans les prochains jours. Ils resteront vigilants et guetteront le moindre départ de feu.


La rédaction de TF1 | Reportage d’Aurélie Erhel, Alice Chomy

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le PSG découvre le prix de Julian Alvarez – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet