L’Europe attendue dans le rouge, attentiste avant l’inflation vendredi – 24/06/2024 à 07:58 – .

L’Europe attendue dans le rouge, attentiste avant l’inflation vendredi – 24/06/2024 à 07:58 – .
L’Europe attendue dans le rouge, attentiste avant l’inflation vendredi – 24/06/2024 à 07:58 – .

Le graphique de l’indice boursier allemand DAX est représenté à la Bourse de Francfort.

par Augustin Turpin

Les principales Bourses européennes devraient chuter à l’ouverture lundi, après avoir terminé la semaine précédente dans le rouge, les dernières données économiques ayant pointé vers un ralentissement de l’activité économique dans la zone euro, alors que les opérateurs attendent cette semaine la publication des données clés sur l’inflation en Europe et aux États-Unis.

Selon les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,39% à l’ouverture.

Les contrats à terme font état d’une baisse de 0,09% pour le Dax à Francfort, de 0,37% pour le FTSE à Londres et de 0,14% pour le Stoxx 600.

Les données préliminaires sur l’inflation de plusieurs pays de la zone euro (France, Italie et Espagne) pour le mois de juin seront publiées vendredi avant celles de l’ensemble de la zone monétaire le 2 juillet. Elles donneront un premier aperçu de l’évolution des prix, une statistique vitale pour les traders tentent d’anticiper le rythme de la baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE) cette année.

La BCE a abaissé ses taux le 6 juin, mais la persistance d’une inflation élevée et de revendications salariales soulève des doutes quant au nombre de réductions à venir.

Les acteurs du marché évaluent à environ 64% la probabilité d’une nouvelle baisse du coût du crédit d’ici la fin de l’année, contre près de 80% avant la réunion de juin.

Une surprise à la hausse de l’inflation pourrait encore réduire cette probabilité, d’autant que les investisseurs apparaissent nerveux sur le marché obligataire avec l’incertitude liée aux élections législatives en France du 30 juin et du 7 juillet.

Le facteur géopolitique pourrait également avoir un impact sur les échanges, alors que le premier débat de la campagne présidentielle américaine est attendu jeudi et le premier tour des élections législatives françaises anticipé ce week-end.

VALEURS À SUIVRE : [L8N3IJ154]

UNE RUE À WALL

La Bourse a terminé en déroute vendredi à New York où les investisseurs ont joué la carte de la prudence après la publication de statistiques montrant la solidité de l’économie américaine et qui ne devraient pas inciter la Réserve fédérale à réduire l’argent des loyers.

EN ASIE

Les actions asiatiques ont chuté lundi dans un contexte d’attentisme avant la publication des données sur l’inflation américaine, tandis que les marchés étaient en alerte sur une éventuelle intervention de la Banque centrale du Japon (BoJ), alors que le dollar s’approchait de la barre des 160 yens.

Le Nikkei a augmenté de 0,7% avec la baisse du prix du yen et les attentes d’un resserrement de la politique monétaire de la BoJ.

En Chine, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a reculé de 0,50% et le CSI 300 des grandes capitalisations a augmenté de 0,04%.

La Bourse de Hong Kong a perdu 0,84%.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor à dix ans perd 0,5 point de base (pb) à 4,2515%.

CHANGEMENTS

Le dollar a gagné 0,01% face à un panier de devises de référence.

L’euro perd 0,04% à 1,0694 dollar.

HUILE

Les prix du pétrole reprennent leur souffle après avoir augmenté de 3% la semaine dernière.

Le baril de Brent recule de 0,1% et celui du pétrole brut léger américain (WTI) perd également 0,1%.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU (date) :

PAYS INDICATEUR GMT PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

DÈS 10H00 Enquête institut Ifo du 89,7 juin 89,3

le climat des affaires

(Écrit par Augustin Turpin)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet