Lancement d’une mission d’évaluation des catastrophes

Lancement d’une mission d’évaluation des catastrophes
Lancement d’une mission d’évaluation des catastrophes

Après avoir mis les habitants à l’abri, l’heure est venue d’évaluer les dégâts après la crue qui a touché l’Isère, et notamment la commune de Saint-Christophe-en-Oisans, où une centaine de personnes isolées ont été évacuées par hélicoptère. depuis vendredi. Une « mission d’évaluation » a été annoncée samedi par le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Le début des travaux « dans les prochains jours »

« La première urgence, c’était l’abri, la seconde maintenant, c’est la reconstruction », a déclaré le ministre. BFMTV. « une mission d’évaluation » pour « débloquer très rapidement un fonds d’urgence pour les collectivités locales » et permettre le démarrage des travaux « dans les prochains jours ». Le ministre a également assuré que l’état de catastrophe naturelle serait reconnu dans « environ deux semaines » pour la commune touchée.

En cliquant sur” J’accepte “vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès au contenu de nos partenaires.

Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies

J’accepte

Pour rappel, le déclin a commencé samedi matin, laissant place à un triste visage de la commune où l’inondation a complètement coupé la route principale du hameau et provoqué les évacuations de ses occupants par voie aérienne. Pas moins de quatre hélicoptères ont été mobilisés sur la commune de Saint-Christophe-en-Oisans, où le hameau évacué s’est retrouvé isolé de la route départementale sous une crue torrentielle du torrent du Vénéon. Selon Christophe Béchu, quelque « 200 000 m3 d’eau » dévalaient la vallée.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le jour le plus chaud de la semaine
NEXT le nombre de morts sur les routes a explosé au premier trimestre 2024 – .