Les prix du lait écrémé en poudre resteront-ils supérieurs à 2 500 €/t ? – .

Les prix du lait écrémé en poudre resteront-ils supérieurs à 2 500 €/t ? – .
Les prix du lait écrémé en poudre resteront-ils supérieurs à 2 500 €/t ? – .

LE marché du lait écrémé en poudre J’ai manqué d’énergie en première mi-temps. En cause, une demande plutôt atone de la part de l’industrie agroalimentaire, due à un changement d’habitudes de consommation des ménages, à une baisse des besoins des chocolatiers suite à la flambée des prix du cacao et à des exportations décevantes. Cependant, le Classement Atlas du lait écrémé en poudre a franchi à nouveau la barre des 2 500 €/t début juin, un seuil qu’il n’avait plus atteint depuis fin février. Il se retrouve donc désormais sensiblement au même niveau que l’année dernière, à même date.

Baisse de la production de lait en poudre

La production française de lait écrémé en poudre a baissé de 2% en avril, la baisse atteignant 2,6% en cumul sur les quatre premiers de l’année selon l’enquête laitière publiée par FranceAgriMer. Les industriels privilégient la transformation du fromage plutôt que le séchage. Une tendance européenne puisque la fabrication de poudre a chuté de 4,4% en avril au niveau de l’UE selon la Commission, avec un net recul en Irlande.

Des exportations qui se redressent

En avril, l’Union européenne a exporté près de 76.000 tonnes de lait écrémé en poudre, soit le chiffre le plus élevé depuis 10 mois et 14% de plus que l’an dernier, à la même date. La demande a augmenté au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi qu’en Asie du Sud-Est. Même la Chine a été un peu plus présente, avec 3 800 tonnes, au plus haut depuis huit mois… des volumes qui restent néanmoins 47% en dessous de leur niveau de l’an dernier.

Hausse des prix sur le commerce mondial des produits laitiers

De quoi redynamiser un peu le marché mondial, puisque les enchères sur Global Dairy Trade ont enregistré le 18 juin une quatrième hausse consécutive pour le lait écrémé en poudre, portant le prix moyen à 2 766 $/t. Ce sont principalement les prix des contrats du dernier trimestre 2024 qui ont augmenté, avec une légère baisse en août et septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Huit députés du Likoud refusent de soutenir l’accord sur les otages sous sa forme actuelle – .
NEXT « C’est une femme qui va débloquer la situation », assure Marine Tondelier.