le mystère de la momie dans la valise

le mystère de la momie dans la valise
le mystère de la momie dans la valise

Un jour de l’été 2011, une valise contenant un cadavre refait surface dans les eaux grises de la rade de Lorient. Une nouvelle histoire de « tronc sanglant » donc, comme la chronique criminelle en a. Sauf que dans celle-ci on va aller de surprise en surprise.

Nous pensions que nous ne découvririons jamais l’identité de cet homme au visage masqué, lové dans ce bagage, mais une toute petite clé, la clé de l’énigme, va – au propre comme au figuré – nous permettre d’ouvrir toutes les portes menant à au meurtre du dénommé Farid Ouzzane.

En suivant cette clé, les enquêteurs voyageront de la Bretagne à Paris. Dans l’environnement glauque et poisseux des noctambules, des salons de massage et des indicateurs de police, deux femmes vont se retrouver à l’honneur : inquiet, soupçonné puis accusé.

Il y avait peut-être une explication qui résidait dans le fait qu’on voulait tuer le patron pour prendre sa place.


Me Nicolas Ligneul, avocat de la mère de Farid Ouzzane, un de ses frères et sa sœur

Pendant que les enquêteurs surveillent de près les deux anciennes employées du salon de massage de Farid Ouzanne, Élodie Le Toullec et Laïla Id Yassine, une écoute téléphonique attire leur attention. On entend un jeune homme prévenir Élodie qu’un journal vient de publier le nom du cadavre dans la valise, Farid Ouzanne. Élodie semble désemparée. Elle a été arrêtée le lendemain.

Élodie, le maillon faible du duo, avoue aux enquêteurs le meurtre de Farid Ouzanne. Elle détaille comment les deux femmes ont étranglé leur employeur avec un câble. Laïla Id Yassine, placée en garde à vue, s’est dite interloquée par les déclarations d’Élodie Le Toullec. “C’est elle [Élodie Le Toullec, ndlr] qui aura le discours le plus constant, le plus fiable sur lequel les enquêteurs pourront s’appuyer et puis c’est ce qu’elle tiendra comme ligne de conduite lors du procès”, affirme Yvan Duvivier, journaliste et invité de L’heure du crime.

L’enquête se précise cependant avec des propos qui ne concordent pas entre les deux femmes aux profils très différents. “L’objectif de Laïla est de gagner toujours plus d’argent. On peut penser que c’est ce côté un peu vénal qui a fait qu’elle a peut-être poussé Élodie et Farid Ouzanne un peu plus loin pour gagner toujours un peu plus. Ouzanne, voyant qu’elle détournait de l’argent, aurait demandé des comptes ce fameux soir et on serait arrivé à ce qui s’est passé», explique Yvan Duvivier.

« Nous savons qu’il existe une somme de 160 000 euros qui a été récupérée par Laïla. (…) Il me semble que quand même, il y avait peut-être une explication qui tenait au fait quenous voulions tuer le patron pour prendre sa place», ajoute Me Nicolas Ligneul, avocat de la mère de Farid Ouzzane et invité de L’heure du crime.

Laïla Id Yassine continue de clamer son innocence et estime que Farid Ouzzane pourrait avoir été tué en raison de sa double vie d’informateur régulier de la Brigade de Répression du Proxénétisme. Elle a finalement été condamnée à douze ans de prison. Élodie Le Toullec est quant à elle condamnée à six ans de prison. “On sent qu’il y a un mystère qui persiste entre eux», conclut Yvan Duvivier, journaliste.

Les invités du spectacle

–Yvan Duvivier, journaliste à la rédaction de Lorient deOuest de la France. Il suit cette affaire depuis le début.
– Me Nicolas Ligneul, avocat au barreau de Paris et avocat de la mère de Farid Ouzzane, un de ses frères et de sa sœur.

La rédaction recommande

Des nouvelles de la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL, abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre quotidiennement toute l’actualité

En savoir plus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Meurtre de Célya, incendie de la cathédrale… Le récap de l’actualité à Rouen cette semaine – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet