le maire de Charleville-Mézières se baigne dans la Meuse pour montrer l’absence de « risque sanitaire »

le maire de Charleville-Mézières se baigne dans la Meuse pour montrer l’absence de « risque sanitaire »
le maire de Charleville-Mézières se baigne dans la Meuse pour montrer l’absence de « risque sanitaire »

Le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon s’est baigné dans la Meuse samedi 15 juin. Il a salué un “moment historique”, destiné à montrer à ses électeurs que la rivière est “propre” après les investissements réalisés par sa commune dans la qualité de l’eau.

Le grand plongeon a bien eu lieu, mais dans la Meuse. Alors que la maire PS de Paris Anne Hidalgo s’était engagée à nager dans la Seine avant les Jeux olympiques avant de reporter sa baignade, le maire de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, Boris Ravignon, s’est baigné dans la Meuse samedi 15 juin.

L’édile, ancien député des Républicains, a enfilé son maillot de bain et a fait quelques baignades sous le regard de ses électeurs. Encouragés à le rejoindre, plusieurs habitants se sont également jetés à l’eau.

« Première baignade dans la Meuse à Charleville-Mézières ! On l’a dit, on l’a fait», s’est réjoui le maire sur ses réseaux sociaux, partageant des photos de lui tout sourire.

L’adjoint au maire chargé de l’écologie a également fait un plongeon. “C’est un jour historique pour Charleville-Mézières”, a-t-il déclaré à France Bleu.

Montrer que la Meuse est « propre »

Objectif, pour les élus, montrer que l’eau de la Meuse, qui traverse la ville, est “propre et propice à la baignade sans risque sanitaire”, a indiqué le maire à France 3. Boris Ravignon s’est également félicité d’une première “après plusieurs décennies de interruption » liée à une qualité d’eau insatisfaisante.

“Depuis les années 1990, près de 80 millions d’euros ont été investis” afin d’améliorer la situation sanitaire dans la Meuse, a assuré le maire.

« Il y a encore des préjugés. On ne se rend pas compte à quel point on a réellement amélioré la qualité de l’eau, le traitement des eaux usées, la limitation des rejets dans le milieu naturel», a-t-il ajouté. soutenu à France Bleu.

L’édile rappelle toutefois que la baignade ne sera probablement pas quotidienne dans la rivière. « Nager dans une rivière ou en eau libre n’est pas la même chose que dans une piscine. Nous ne garantissons pas à tout moment la qualité de l’eau. S’il y avait eu une grosse tempête la nuit dernière, par exemple, nous ne pourrions peut-être pas nager aujourd’hui”, a-t-il déclaré, appelant à “l’éducation” sur le sujet.

Le maire indique que la baignade devrait être ouverte au grand public à partir de l’été 2025, lorsque tous les équipements auront été installés.

La natation Hidalgo reportée

La maire de Paris Anne Hidalgo devait se baigner dans la Seine le 23 ou le 30 juin pour montrer la propreté du fleuve peu avant les Jeux olympiques de Paris.

“Ce n’est plus la priorité”, a-t-elle alors déclaré cette semaine, reportant le grand plongeon sans donner de nouvelle date. En cause, le contexte politique après la dissolution de l’Assemblée nationale et la campagne des législatives.

Pour le jour J, Anne Hidalgo a également invité Emmanuel Macron à la rejoindre. « Il sera le bienvenu s’il est là », déclarait-elle mi-mai. Le chef de l’Etat avait assuré en avril qu’il n’avait “pas changé d’avis” et que lui aussi se baignerait.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Décès de Zagoli Golié, ancien gardien des Eléphants – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet