Prêt à prendre votre envol ? Dans le Tarn, ils lancent le « Blablacar » de l’avion

Prêt à prendre votre envol ? Dans le Tarn, ils lancent le « Blablacar » de l’avion
Prêt à prendre votre envol ? Dans le Tarn, ils lancent le « Blablacar » de l’avion

l’essentiel
En partenariat avec la startup Wingly, les aéroclubs tarnais proposent des balades aériennes aux plus téméraires. Le résultat : des coûts partagés et des sensations fortes pour tout le monde

« Contrôle aile : vérifier », « niveau carburant : c’est ok », « verrière fermée : nous sommes prêts ». Ce matin-là, Jean Vallaeys s’apprêtait à quitter la piste de décollage de l’aéroclub de Graulhet. A bord, le pilote n’est pas seul. Deux personnes sont également présentes pour un survol touristique du Tarn. Au programme : une longue balade aérienne qui sillonne les châteaux cathares. Une excursion insolite, proposée par Wingly, le « air Blablacar ».

Après le covoiturage, il y a le partage d’avion. Depuis plusieurs mois, les aérodromes du Tarn se sont lancés dans cette nouvelle aventure, en partenariat avec la plateforme Wingly. La startup propose au public de découvrir les paysages de la région depuis les airs, en embarquant à bord d’un avion privé. Une nouveauté exclusive, qui démocratise la pratique de l’aviation.

Sur le modèle du covoiturage, Wingly met en relation des pilotes privés, issus des aéroclubs insulaires, et des passagers en quête de sensations fortes pour voyager entre ciel et terre. « L’activité de Wingly, c’est un peu le covoiturage, mais avec des avions. Les pilotes viennent voler pour leur plaisir, et les passagers découvrent une autre conception du tourisme », explique Jean Vallaeys, pilote à l’aéroport. Club de Graulhet.

Une activité bénéfique pour tous les passagers

Pour rappel, ce voyage ne consiste pas à transporter des passagers d’un point A à un point B. Il s’agit d’une « promenade aérienne » qui permet aux participants de découvrir la pratique de l’aviation. Clairement, l’activité est un compromis entre le pilote et le passager.

En reliant les deux parties, les frais de vol seront répartis à parts égales, afin que chacun en profite. « En tant que pilote, nous aimons voler pour le plaisir mais cela coûte très cher. Il faut payer l’essence, les amortissements… On ne peut pas tout supporter», reconnaît Jean Vallaeys. Même si le pilote ne réalise aucun profit, il a l’avantage de pouvoir voler deux fois moins cher et donc deux fois plus cher. Quant au passager, il peut s’envoler pour une escapade insolite.

Concernant les prix, ils varient en fonction du temps de vol et de la distance parcourue. Jean Vallaeys insiste sur un point : « Le pilote reste maître du vol et s’il estime que ce n’est pas un bon jour pour voler, il a le droit d’annuler le voyage ». C’est un point précis imposé par Wingly, le capitaine en a l’entière responsabilité. Le passager ne peut donc pas choisir sa trajectoire de vol, ni la date précise.

C’est au commandant de bord de diriger l’avion et les trajectoires aériennes
DDM – Ana Granger

Pour l’instant, l’aéroclub n’a proposé que 2 ou 3 vols, le temps que l’activité se mette en place. « C’est comme sur Blablacar. Vous vous connectez à la plateforme Wingly puis vous recherchez les vols qui vous intéressent.

Par exemple, le club Graulhet propose des vols vers des points précis (Cordes, Ambialet, Carcassonne, le pont de Millau…). Mais le pilote Jean Vallaeys propose une toute autre opportunité : les passagers peuvent construire leur propre itinéraire en survolant le Tarn.

Le club de Graulhet a longtemps hésité avant de se lancer dans l’activité. « Pour l’instant, seuls 4 pilotes proposent ce genre d’escapade », confirme Jean Vallaeys. Cela est dû aux normes strictes exigées par Wingly en matière de pilotage.

« Pour proposer cette activité, notre expérience de vol doit être très conséquente. » Les pilotes souhaitant débuter Wingly doivent être minutieusement contrôlés : plusieurs vols sont demandés aux candidats au préalable pour tester leurs niveaux. L’aérodrome de Graulhet rassemble une centaine de bénévoles, avec près de 80 pilotes aguerris ou amateurs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet