voici le format de championnat que souhaite la Pro League à partir de 2025

voici le format de championnat que souhaite la Pro League à partir de 2025
voici le format de championnat que souhaite la Pro League à partir de 2025

Mercredi soir, les 28 clubs professionnels du Royaume (D1 et D2) ont reçu une note de la Pro League par mail. Avec une double proposition : un nouveau format de compétition dès la saison 2025-2026 et de nouvelles règles, souvent plus strictes, pour l’obtention de la licence.

C’est évidemment le format qui vous intéresse le plus. L’idée de base est claire : réduire le nombre de matches par saison (40, voire 41 pour les play-offs actuellement). Avec la réforme des Coupes d’Europe à partir de la saison prochaine (les clubs ne joueront plus 6 mais 8 matches de groupe en Ligue des champions et en Ligue Europa), le format actuel ne sera plus tenable. La saison 2024-2025 sera également la plus dense de l’histoire du football belge, toujours avec la même formule utilisée pour la dernière année du contrat TV.

Bonus en vue pour le champion de Belgique 2024, qui recevra 30 millions d’euros en Ligue des champions grâce à la réforme de l’UEFA

Mais à quoi ressemble le nouveau format proposé aux clubs ? La Pro League compterait toujours 16 clubs. A l’issue des 30 journées de la phase classique, les quatre premiers disputeraient les playoffs, sans partage de points. Les deux derniers seraient relégués en Challenger Pro League. Et les autres ? Ils participeraient aux Playoffs européens mais plus sous la forme d’un mini-championnat. On passerait à un format à élimination directe dans les deux sens, comme en Coupe d’Europe (voir infographie). Avec le dernier ticket européen comme carotte.

Le championnat D1A est possible à partir de la Jupiler Pro League 2025-2026 ©IPM Graphics

Petite application pratique : si ce format sans partage de points avait existé cette saison, le Club Bruges aurait débuté les playoffs en étant déjà mathématiquement exclu de la course au titre (19 points de retard sur l’Union après la phase classique, avec 18 points à prendre en compte). les séries éliminatoires). Et en bas, Courtrai serait tombé et Eupen aurait été sauvé. Le suspense sera peut-être un peu moins présent que ces deux dernières années.

La Challenger Pro League ne changerait (presque) pas

Avec ce nouveau format, la Pro League espère dynamiser les Europe Playoffs qui, jusqu’à présent, n’ont jamais intéressé personne. Des clubs pourraient rapidement être éliminés de la compétition mais la phase classique se jouerait jusqu’à la mi-avril, ce qui offrirait un calendrier quasiment normal à chaque club.

La Pro League souhaite que le nouveau format soit approuvé et voté d’ici le 30 juin. Cela permettrait de présenter le nouveau produit aux candidats acheteurs du futur contrat TV (à partir de la saison 2025-2026). Le format resterait ensuite inchangé pendant les cinq années suivantes, pour enfin offrir de la clarté aux supporters, après les multiples modifications significatives des dernières saisons.

Atteindrons-nous la majorité nécessaire des deux tiers si ce nouveau format est voté lors de l’assemblée générale de la Pro League le 5 juin ? Plusieurs managers sont optimistes car de nombreux clubs obtiendraient en priorité ce qu’ils souhaitent (certains ne veulent plus de partage par points, d’autres souhaitent des Playoffs européens plus attractifs ou la suppression des Playoffs de Relégation, etc.).

Autre élément qui permet d’envisager un vote favorable : les clubs de Challenger Pro League auraient également gain de cause avec un format assez similaire à ce que l’on connaît aujourd’hui. Un championnat à 16, avec le champion montant et les clubs classés du deuxième au cinquième en compétition pour le dernier ticket de promotion pour les barrages. Bref, la porte entre D1 et D2 ne se fermerait pas trop en passant de 2,5 à 2 tickets.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’énorme compensation que devra verser l’OM pour s’offrir Roberto De Zerbi
NEXT « Kate m’a dit que j’avais le courage de partager mon histoire »