pas d’accord, arme, arrestations… ce que l’on sait

pas d’accord, arme, arrestations… ce que l’on sait
pas d’accord, arme, arrestations… ce que l’on sait

Un homme est décédé dans la soirée du mercredi 29 mai 2024 à Béziers. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait été écrasé devant un point de deal. Ce que nous savons.

Un homme est mort à Béziersdans le quartier de La Devèze, le mercredi 29 mai 2024. Selon Midi Libre, la victime était âgée Environ 20 ans.

Devant un point de deal

Nos confrères indiquent que l’homme était à bord d’un véhicule volé deux jours plus tôt. Quatre autres personnes se trouvaient à l’intérieur. La voiture s’est ensuite arrêtée dans le quartier de La Devèze, devant un point de deal. L’homme d’une vingtaine d’années est descendu avec une arme dans la main. Le Métropolitain précise qu’il a tiré des coups de feu.

Écrasé puis traîné

Nos confrères ajoutent qu’un groupe de jeunes, présent sur ce point de deal devant lequel s’est garée la voiture du quinté, a attaqué le véhicule. Le conducteur de ce véhicule a brusquement redémarré… écrasant le jeune de 20 ans, qui est sorti avec son arme. La victime aurait alors été traîner sur plusieurs mètresentre 20 et 30 heures, avant l’arrêt du véhicule.

Retrouvée coincée sous la voiture, la victime a été soignée dans un état très grave par les secours, qui n’ont pu la sauver. constatant sa mort sur place.

Deux arrestations

Deux des quatre occupants du véhicule au moment du drame ont été arrêtés. Ils résideraient dans Var et Vaucluse et serait âgé respectivement de 28 et 20 ans. Deux autres personnes sont activement recherché. Le procureur de la République confirme à Métropilitain la garde à vue de deux des quatre suspects pour homicide involontaireassociation de malfaiteurs, possession d’armes et de munitions.

Arme, gilet pare-balles, enquête…

Selon nos confrères, l’un des fugitifs je me suis débarrassé d’un gilet pare-balles avant d’être interpellé par les policiers du Bac de Béziers. Un type mitraillette Scorpion a été trouvé.

En fonction de ce que révèle l’enquête policière en cours, ces dirigeants pourraient être requalifié. Cette même enquête a été confiée aux policiers de la DTPJ (Direction Territoriale de la Police Judiciaire) à Montpellier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Cela fait 7 ans que je travaille comme un fou »
NEXT Mas Gibran m’imite