il se suicide en prison à Béziers, juste avant son procès pour double meurtre

il se suicide en prison à Béziers, juste avant son procès pour double meurtre
il se suicide en prison à Béziers, juste avant son procès pour double meurtre

Il s’est suicidé quelques jours avant son procès devant les assises. Il est accusé du meurtre de sa compagne et de sa fille, commis à Vias, le 25 juillet 2020.

Un détenu de la maison d’arrêt de Béziers, âgé d’environ 66 ans, a été retrouvé sans vie, mercredi 29 mai, à la maison d’arrêt de Gasquinoy. L’alerte a été donnée dans la matinée et les gardiens, une fois dans la cellule, ont trouvé le prisonnier inanimé, une paire de chaussettes dans la bouche et un sac sur la tête. Certains surveillants de prison confirment : “Il était pieds et poings liés et il a écrit les raisons de son suicide sur les murs de sa cellule.”

Malgré toutes les tentatives de réanimation, Jean-Claude Bergès n’a pu être réanimé et le décès a été constaté par un médecin du Smur de l’hôpital de Béziers venu sur place.

Il devait être jugé en juin devant les assises

Jean-Claude Bergès devait être jugé du 17 au 20 juin devant la cour d’assises de l’Hérault. Il était accusé d’avoir, le 25 juillet 2020, tué sa compagne et sa fille, dans le Canal du Midi, à Vias. Elles étaient toutes deux riches héritières d’un promoteur immobilier et il venait de se pacser civilement avec la mère, Karine Tatout. Jean-Claude Bergès a été mis en examen des chefs de meurtre et de meurtre aggravé.

La veille de son départ pour VLM

« Il a changé son comportement depuis quelques temps. Mardi, dans la journée, il a appris qu’il allait être muté ce mercredi au VLM. (Villeneuve-les-Maguelone) parce que son jugement approchait. Je pense qu’il ne supportait pas cette idée. C’est un homme qui a toujours clamé son innocence.nous a confirmé un autre membre du centre pénitentiaire.

Le soir des faits, les accusés ont été retrouvés totalement hagards au camping où ils séjournaient quelques jours.

Incarcéré depuis mai 2021

Il faudra un an d’enquête aux gendarmes pour trouver un élément susceptible de confondre celui qui a toujours été un suspect.

En effet, le soir du drame, la jeune fille avait appelé les secours, un enregistrement qui permettra d’entendre soudain la jeune femme crier, puis plus rien. Le soir même, la jeune fille est retrouvée morte. Dans la nuit, c’est le corps sans vie de la mère qui a été restitué par le Canal. Tous deux portaient des marques suspectes sur leur corps. Jean-Claude Bergès est en détention provisoire depuis mai 2021.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’inflation cale aux Etats-Unis, le CAC 40 et l’euro accélèrent à la hausse
NEXT Jeudi 13 juin, Journée portes ouvertes à l’Afpa