Isild Le Besco porte plainte pour viol contre Benoît Jacquot, après Judith Godrèche

Isild Le Besco porte plainte pour viol contre Benoît Jacquot, après Judith Godrèche
Isild Le Besco porte plainte pour viol contre Benoît Jacquot, après Judith Godrèche

Judith Godrèche se bat depuis plusieurs mois très intensément contre les violences faites aux femmes. On se souvient de son discours poignant aux César, de ses larmes à l’Assemblée nationale, et plus récemment de son geste fort, en signe de protestation, avec ses enfants sur le tapis rouge du Festival de Cannes. Et avant tout cela, elle avait porté plainte contre Benoît Jacquot pour « viols violents sur mineur de moins de 15 ans ».

Déclarant notamment cela, sur le plateau de C à toi : “Cette personne (Benoît Jacquot) avait un rapport à la sexualité assez tordu. Je me suis retrouvé comme son jouet sexuel. Aujourd’hui, j’ai encore peur. Peur de lui, peur de… Un enfant qui a eu peur aura peur toute sa vie.» Ce mercredi 29 mai, c’est Isild Le Besco, via une interview accordé à Libérationqui annonce avoir porté plainte pour viol contre Benoît Jacquot en la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris.

La soeur de Maiwenn a expliqué à nos confrères qu’elle était “terrifiée” à l’idée de se lancer dans cette démarche, mais qu’elle souhaitait finalement rejoindre Judith Godrèche, afin d’apporter également, en s’appuyant sur sa propre expérience, son soutien aux femmes. victimes de violences sexuelles : «Avec cette plainte, ce n’est pas tant que j’attaque Benoît Jacquot, mais que je soutiens les femmes qui le font et s’exposent ainsi publiquement. Moralement je me sens obligé de le faire, même seul, je ne l’aurais pas fait“C’est donc une “nécessité morale”, estime-t-elle : “Je sais que je dois le faire.” Avant de poursuivre : «J’utilise mon simple petit cas pour montrer que Benoît Jacquot a agi avec moi comme avec les autres jeunes filles. J’aimerais que tous les hommes qui agissent comme des prédateurs tombent.

Isild Le Besco dans « Quotidien »

Pour rappel, Yann Barthès l’a récemment reçu en Tous les jourspuis l’interrogeant sur un passage de son autobiographie Dire vrai, publié chez Denoël, dans lequel dénonce déjà certains comportements du réalisateur. On apprend alors qu’il lui a demandé de tourner une scène de nu, avant de lui donner sa carte de crédit, tout en lui disant qu’elle pouvait acheter ce qu’elle voulait avec. Mais il a ensuite porté plainte contre elle, insinuant qu’elle lui avait volé sa carte bancaire : « Il me suggère de dire que c’était une blague. C’est incroyable, oui, mais c’est juste le reflet de ce monde et de ce que vivent toutes les femmes.« .

Elle a également précisé que Benoît Jacquot est “un homme riche” et “de pouvoir” qui n’a pas hésité à utiliser une adolescente “pour faire son truc”. “C’est évidemment terrible. Ce que je veux juste dire, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui sont comme ça, et on a la chance de pouvoir le nommer, le dire et donner cette parole..» Elle a également ajouté ceci : «J’ai eu d’autres histoires où je n’étais pas mineur, où je n’avais pas appris à fixer des limites, donc évidemment je suis une zone de maltraitance.

Benoit Jacquot est présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au classement définitif du dossier.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sept départements du sud placés en alerte orange pluie-inondation et orage
NEXT un homme tué à coups de couteau, une enquête ouverte pour meurtre