L’UE doit mieux se préparer à faire face aux inondations

L’UE doit mieux se préparer à faire face aux inondations
L’UE doit mieux se préparer à faire face aux inondations

La commune de Pepinster porte encore les stigmates des inondations dramatiques qui ont frappé l’est de la commune en juillet 2021. Belgique. L’eau est montée jusqu’au premier étage de certains immeubles, provoquant la mort de 7 personnes et la fermeture de tous les commerces, d’une école et de l’administration locale. En Wallonie, 209 villes et villages ont été touchés, ce qui a entraîné décès de 39 personnes.

Les images ont stupéfié l’Union européenne, alors que les mêmes pluies torrentielles et inondations ont également atteint Allemagne et Pays-Bas. Les résultats sont tragiques : 240 morts et environ 50 milliards d’euros de dégâts.

Pour le maire, maire, de Pepinster, ce phénomène météorologique extrême a constitué un choc tardif sur les conséquences du changement climatique.

Je pense que nous n’en sommes qu’au début et qu’il faut absolument prendre toute une série de mesures beaucoup plus importantes, je dirais des mesures structurelles beaucoup plus fondamentales pour pouvoir faire face à ce phénomène.», estime Philippe Godin.

Il faut commencer par tout ce qui implique l’aménagement du territoire, l’aménagement des berges, je dirais, des rivières et aussi tout ce qui est ici, les Fagnes (paysage de landes et de tourbières), qui sont, je dirais, l’éponge du la région en cas de pluie, les Fens doivent être retravaillées pour qu’elles jouent à nouveau ce rôle« .

La gestion de l’eau face à la crise climatique est au centre de la Semaine verte européenne, organisée par la Commission européenne, qui se tient actuellement à Bruxelles.

La Semaine verte européenne est consacrée cette année à l’eau – Lukasz Kobus/UE

Dans un rapport publié ce mois-ci,Agence européenne pour l’environnement sonne à juste titre l’alarme, 12% de la population européenne vit dans des zones à risque. Ces phénomènes extrêmes devraient se multiplier et s’intensifier à l’avenir, mais l’UE n’est pas suffisamment préparée et doit agir sur deux fronts.

Il y a deux choses principales, effectivement les moyens financiers. Cela signifie également que dans le cadre financier européen, toutes les politiques d’adaptation doivent être intégrées. Les pays doivent investir massivement dans les politiques d’adaptation», explique Alain Maron, ministre bruxellois de la Transition climatique et qui préside actuellement les réunions du Conseil européen sur l’environnement.

L’autre point concerne » changements de pratiques. Mise en œuvre de solutions basées sur la nature. C’est ce qui est le plus efficace. Et cela ne coûte pas forcément plus cher. Mais c’est vraiment un changement de modèle, un changement d’état d’esprit, presque un changement culturel.“, il ajoute.

Selon l’Agence européenne pour l’environnement, les inondations pourraient s’intensifier principalement dans le nord-ouest de l’Europe et au centre du continent.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à Las Vegas, des milliers de trumpistes viennent acclamer leur Donald Trump
NEXT Melanie Martinez avec Beach Bunny et Sofia Isella à la Scotiabank Arena