Un nouvel écusson spécifique au SPVM pour remplacer le symbole Thin Blue Line

Un nouvel écusson spécifique au SPVM pour remplacer le symbole Thin Blue Line
Un nouvel écusson spécifique au SPVM pour remplacer le symbole Thin Blue Line

« Tombés mais jamais oubliés » : telle est la devise apparaissant sur le nouvel insigne que les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pourront porter à l’avenir pour « honorer la mémoire » de leurs collègues qui est mort dans l’exercice de ses fonctions.

Le directeur de SPVMFady Dagher, a dévoilé mardi le nouveau badge en présentant la procédure actualisée concernant les normes de tenue et entretien des policiers de Montréal, qui entrera en vigueur après la saison estivale.

Cette procédure n’avait pas été révisée depuis 2005. Elle est donc devenue essentiel de l’actualiser aux nouvelles réalités contemporainesa expliqué le SPVM dans un communiqué de presse.

Il était également important de rappeler aux policiers, à travers cette procédure modernisée, que leur devoir d’impartialité dans les interventions doit également se refléter dans leur tenue vestimentaire et leur apparence physique, qu’ils ne doivent pas faire preuve de parti pris en faveur d’une cause plus qu’une autre.a ajouté le SPVM.

Le badge « Déchu mais jamais oublié »

Photo : SPVM

L’adoption de ce nouveau badge intervient après plus de deux ans de polémique autour du symbole Mince ligne bleueque les policiers avaient décidé de porter en signe de solidarité avec leurs collègues décédés dans l’exercice de leurs fonctions.

Les organisations de défense des droits civiques et les populations racisées de Montréal s’y sont opposées, après que des groupes de l’extrême droite américaine se sont emparés de ce symbole en lançant Blue Lives Matter (La vie des policiers compte), en réponse au mouvement Black Lives Matter.

La Ligue noire du Québec affirmait notamment en janvier que les policiers de Montréal ne pouvaient en aucun cas, légitimement, afficher ou utiliser l’écusson. Mince ligne bleueun symbole que le corps associe racisme, xénophobie et haine.

En entrevue à Radio-Canada, Fady Dagher a insisté sur le fait que le nouveau symbole permettait de rejoindre les policiers, diverses communautés ainsi que les familles des policiers décédés en service. Ainsi, personne ne perd ; c’est un signe impartial, neutre et surtout qui touche toutes les populations. C’est un signe fédérateur.

Le cercle, quand vous voyez l’image, quand vous voyez la ligne bleue, c’est vraiment inclusif, tout le monde ensemble. Dans l’ancien signe de Mince ligne bleuec’était une ligne au milieu qui séparait le mal du bien.

Une citation de Fady Dagher, directeur du Service de police de la Ville de Montréal

Pour nous, il est important de souligner [la mort des policiers en devoir] tous les jours maintenanta résumé M. Dagher.

LE SPVM a expliqué qu’il voulait les deux respecter la liberté d’expression des salariés Et permettre à l’organisation de projeter une image publique standardisée en toutes circonstances.

“Si vous ne voulez pas être raciste, ne portez pas de symbole raciste”

Pour le sociologue Frédéric Boisrond, l’obligation de neutralité dans les uniformes des policiers est le point central de l’annonce de la SPVM.

Thin Blue Line, mais aussi qu’il n’y aura aucune possibilité de véhiculer d’autres types de messages discriminatoires ou pouvant conduire à une interprétation », « texte » : « C’est une excellente nouvelle de savoir qu’il n’y aura pas de Thin Blue Line. , mais aussi qu’il n’y aura aucune possibilité de véhiculer d’autres types de messages discriminatoires ou pouvant donner lieu à des interprétations”}}”>C’est une excellente nouvelle de savoir qu’il n’y aura pas Mince ligne bleuemais aussi qu’il n’y aura aucune possibilité de véhiculer d’autres types de messages discriminatoires ou pouvant donner lieu à des interprétationsa souligné M. Boisrond en entrevue à Radio-Canada.

Le sociologue a rappelé que, Mince ligne bleue. C’est le symbole que portent actuellement les policiers, non seulement à Montréal, mais ailleurs », « texte » : « lors des événements de Charlottesville [en 2017], […] les membres du Ku Klux Klan et d’autres groupes néo-nazis portaient la Thin Blue Line. C’est le symbole que portent actuellement les policiers, non seulement à Montréal, mais ailleurs”}}”>lors des événements à Charlottesville [en 2017], […] les membres du Ku Klux Klan et d’autres groupes néo-nazis portaient le Mince ligne bleue. C’est le symbole que portent actuellement les policiers, non seulement à Montréal, mais ailleurs.

Il faut leur dire, il faut leur rappeler que lorsqu’ils portent ce symbole de Mince ligne bleueils portent le même symbole que David Duke, le grand magicien [sorcier] du Ku Klux Klan. Ce n’est pas honorable pour un policier de le porter.

Une citation de Frédéric Boisrond, sociologue

M. Boisrond a ajouté que plusieurs policiers du SPVM lui avait confié que l’insulte suprême pour eux c’est d’être traité de raciste.

Si vous ne voulez pas être raciste, ne portez pas de symbole raciste» a déclaré M. Boisrond en réponse à ses interlocuteurs.

Avec les informations de Pascal Robidas

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un accident impliquant un groupe de douze enfants à vélo et une voiture fait plusieurs blessés graves à La Rochelle
NEXT un nouveau tiers-lieu va être créé avec la Manufacture du Pays basque