“Nous n’avons plus de vie depuis le 7 octobre. Nous sommes fatigués, c’est trop long”

“Nous n’avons plus de vie depuis le 7 octobre. Nous sommes fatigués, c’est trop long”
“Nous n’avons plus de vie depuis le 7 octobre. Nous sommes fatigués, c’est trop long”

Dans sa folie meurtrière, le Hamas a kidnappé 254 civils. À ce jour, 125 personnes sont toujours retenues en otages à Gaza. Les témoins rencontrés dressent un constat amer : les otages sont relégués dans l’oubli d’une histoire récente. “Les gens s’y habituent après huit moisnote Sharon Kalderon, la belle-soeur d’Ofer. La seule chose que nous pouvons faire, c’est parler, pour qu’on se souvienne d’Ofer, pour qu’il ne soit pas oublié. »

« Les gens oublient les otages »abonde Cochav William Levinson, le père de Shay.

Ce mercredi, cela fera 235 jours que les otages sont retenus captifs. Cela fait presque huit mois de douleur insondable : sont-ils encore en vie ? Seule la famille de Shay Levinson, qui possédait également la nationalité allemande, sait malheureusement à quoi s’attendre : le jeune sportif, qui jouait au volley-ball dans une équipe composée d’Arabes et croyait fermement à la coexistence (un film a d’ailleurs été réalisé par des amis il y a deux ans et est visible sur YouTube), a été tué alors qu’il était en service. “Il me manque bien sûr, mais je suis très fier de mon fils qui, par ses actions, a empêché les terroristes de faire encore plus de dégâts. »explique Cochav William Levinson, qui a eu l’agréable surprise de voir tout un village arabe venir lui rendre hommage lors de la cérémonie en l’honneur de son fils.

mouette

Le seul souhait de la mère de Noa avant de mourir est de la voir, ne serait-ce que pour une heure, pour lui faire un câlin.

Personne ne nie les souffrances des Palestiniens, depuis la réponse forte de l’armée israélienne dont le but est de ramener tous les otages et d’éradiquer le Hamas. Un mouvement terroriste qui ne pense pas à protéger sa population et se réfugie même derrière elle. Mais il ne faut pas cacher la douleur des otages et de leurs familles. Le témoignage de la tante de Noa Argamani est à cet égard édifiant. “Sa mère souffre d’une tumeur dont l’issue est connuedit Yaffa Ohad. Son seul souhait est de pouvoir revoir sa fille unique pendant une heure seulement, pour lui faire un câlin, avant qu’elle ne meure.

Chaque membre de la famille d’un otage se demande s’il reverra un jour son proche. “Bar aide financièrement sa famille depuis l’accident de son père et travaillait comme gardien le 7 octobre au festival Novadéveloppe Mazy Zafrani. Il nous a dit de ne pas nous inquiéter. Avec sa Jeep, il a effectué 4 allers-retours entre le festival Nova et un kibboutz « sûr ». C’est un infirmier qui ne pense qu’à aider les autres. Nous l’avons vu sur une vidéo diffusée par le Hamas. Mais qui s’occupe de lui maintenant ?

mouette

Les enfants d’Ofer ont été libérés. Mais le soulagement a fait place à l’anxiété.

Elle-même survivante du 7 octobre (elle a dû s’enfermer dans un refuge pendant 34 heures alors que des terroristes étaient dans sa maison), Sharon Kalderon parcourt le monde avec son mari pour partager ses expériences et celles de sa famille. “Deux enfants d’Ofer libérés après 52 jourselle explique. Pendant quelques heures, nous étions soulagés. Ensuite, ils ont commencé à parler et à raconter les horreurs qu’ils ont subies, dont nous n’avions pas forcément conscience. Le soulagement a fait place à l’anxiété. Si les enfants vont bien physiquement, mentalement, c’est une toute autre histoire.»

Cochav William Levinson croit en un avenir commun : «Shay était un militant pour la paix. Nous devons vivre ensemble. Je ne me réveille pas le matin en disant que je veux tuer tous les Arabes que je rencontre.

mouette

Je ne me réveille pas le matin en disant que je veux tuer tous les Arabes que je rencontre.

La fatigue se ressent dans les voix. Les témoins pensent toujours à leurs proches. Et s’ils espèrent le meilleur, ils prévoient aussi le pire. “Nous n’avons plus eu de vie depuis le 7 octobre. Nous sommes fatigués, c’est trop longsouffle Sharon Kalderon. Cela fait presque huit mois. Et neuf mois, on sait ce que ça veut dire (NDLR : elle fait référence à des jeunes femmes en captivité, qui pourraient être tombées enceintes suite aux viols qu’elles ont subis)

Parler des otages, les inscrire à l’agenda mondial : telle est la mission des familles. “Israël est un pays démocratique, qui doit tout faire pour retrouver ses enfantsexplique Cochav William Levinson. Aucun pays n’a le droit moral de nous dire d’arrêter. Si les terroristes libèrent les otages, cette guerre sera terminée. (Il montre les affiches) Le Hamas a réduit les otages aux cartes. Ce jeu doit cesser. Et cela, sans conditions !

Les familles demandent au gouvernement israélien de parvenir à un accord qui leur permettra de revoir leurs proches et de mettre fin à la conflagration au Moyen-Orient. « Tant qu’Ofer n’est pas là, il n’est pas possible d’envisager l’avenir », explique Sharon Kalderon. Son mari et frère Ofer est du même avis, tout en lançant un avertissement : «Nous devons le ramener. Le Hamas est des monstres ; cela peut arriver n’importe où.

mouette

Mort ou vif, tout le monde doit rentrer chez soi. Personne ne pourra être guéri tant que tout le monde ne rentrera pas chez soi.

Les témoins en sont convaincus : ce qu’ils vivent est le prélude à un avenir loin d’être radieux. “Ce qui se passe est aux portes de l’Europe. », argumente Sharon Kalderon. “Nous partageons, en Israël, les mêmes valeurs qu’en Europeassure Cochav William Levinson. Nos ennemis ne sont pas démocratiques. Nous sommes en quelque sorte le bouclier. Si nous rompons, ce sera le tour de l’Europe.»

Tant bien que mal, les familles tiennent le coup et espèrent retrouver leurs proches au plus vite. Tout en racontant leurs histoires à tous ceux qui veulent bien les écouter. “Nous ne pouvons pas oublierconclut Sharon Kalderon. Mort ou vif, tout le monde doit rentrer chez soi. Personne ne peut être guéri tant que tout le monde n’est pas rentré chez soi.

Rescapée de la fête de Nova le 7 octobre, Laura Blajman-Kadar témoigne : « J’ai prié pour mourir. J’ai prié pour que ça se termine rapidement »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Où regarder le match choc Croatie-Espagne ce samedi 15 juin 2024 (chaîne, heure) ? – .
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .