Nouvelle Porsche 911 (992) : deux versions, deux technologies

Nouvelle Porsche 911 (992) : deux versions, deux technologies
Nouvelle Porsche 911 (992) : deux versions, deux technologies
  • Grande nouvelle pour la 992.2 Carrera GTS

La nouvelle 911 Carrera GTS adopte un six cylindres à plat de 3,6 litres, développant 485 ch (contre 480 ch pour la phase 1) et 570 Nm de couple (obtenu à différents régimes). Au total, on obtient 541 ch à 6 500 tr/min et un couple confortable de 610 Nm entre 1 950 et 6 000 tr/min. Si l’on parle de puissances cumulées, c’est qu’avec la 992 phase 2, Porsche présente une nouvelle forme d’hybridation, baptisée « T-Hybrid ». Actuellement, seules les nouvelles 911 Carrera GTS en sont équipées. Loin de la technologie « E-Hybrid » que l’on connaît sur certains modèles Porsche, l’hybridation « T-Hybrid » a été développée en s’appuyant sur l’expérience du constructeur en compétition automobile (notamment avec la 919 Hybrid). Son objectif est d’améliorer les performances de la voiture, de réduire les émissions polluantes, de maintenir le coffre à bagages à l’avant et les sièges à l’arrière, tout en limitant au maximum la prise de poids. Fabien Caron, rédacteur en chef de Flat 6 Magazine, explique ce nouveau moteur : «La solution retenue est finalement la suivante : deux moteurs électriques, radicalement différents, alimentés par une batterie de très faible capacité, avec une architecture 400 V. Le premier de ces deux moteurs électriques prend place au sein de l’unique « grand » turbo (désormais appelé « eTurbo »), entre la roue du compresseur et la roue de la turbine, qui reste entraînée par les gaz d’échappement. À bas régime, il produit de la force motrice en puisant de l’énergie dans la batterie, éliminant ainsi tout retard dans le déclenchement de la suralimentation, point faible des moteurs turbo. À grande vitesse et lorsqu’il n’est pas utilisé, il agit comme un générateur, entraîné par les gaz d’échappement produits par le moteur thermique, rechargeant ainsi la batterie ou fournissant de l’électricité au deuxième moteur électrique. La batterie 400 V offre une très petite capacité (1,9 kWh de capacité brute), donc une charge et une décharge très rapides, mais sa taille et sa masse sont comparables à celles d’une batterie accessoire 12 V classique, ce qui lui permet de garder le même emplacement que sur les versions purement thermiques, à l’avant, sans affecter la capacité du coffre à bagages. En plus de ce dispositif innovant, Porsche a donc placé un deuxième moteur électrique plus conséquent dans le carter de boîte de vitesses PDK, selon le principe que l’on connaît déjà sur les Panamera et Cayenne E-Hybrid. À lui seul, il développe 54 ch et 150 Nm de couple.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Alpine lance sa première voiture électrique, l’A290
NEXT Ces signes qui montrent que l’économie bretonne ralentit