Dans quel magasin trouve-t-on le bio le moins cher ?

Dans quel magasin trouve-t-on le bio le moins cher ?
Dans quel magasin trouve-t-on le bio le moins cher ?

L’UFC-Que Choisir a dévoilé, samedi 25 mai 2024, une étude sur le prix des produits issus de l’agriculture biologique dans les grandes surfaces. Pour ce faire, l’association de défense des consommateurs a réalisé, à l’automne 2023, 1 300 visites dans les magasins des neuf principales enseignes en France.

Et l’UFC-Que Choisir de conclure qu’en matière d’alimentation biologique, “Toutes les marques ne sont pas égales”.

Lidl moins cher

Pour réaliser cette étude, l’UFC-Que Choisir a établi un panier moyen de 17 produits bio, contenant à la fois des fruits et légumes et des produits transformés à marque distributeur.

Ainsi, le prix du panier moyen varie fortement. Il est de 88 € chez Lidl et monte à 116 € dans les magasins Monoprix. Casino est la deuxième enseigne la plus chère, avec un panier moyen de 106 €. Cinq enseignes affichent un prix similaire : Auchan, Carrefour et U à 99 €, Aldi et Intermarché à 98 €. Enfin E.Leclerc affiche un prix de 91 €.

Monoprix, champion des surcoûts

Au-delà des prix bruts, l’UFC-Que Choisir a également comparé les prix de ces produits bio avec leurs équivalents conventionnels pour établir le surcoût de ce type de produit dans chaque marque.

Une fois de plus, Monoprix apparaît comme le mauvais élève puisque le bio coûte presque deux fois plus cher (+86%) que le conventionnel. Ce surcoût est de 78% chez Casino et de 73% chez Intermarché. Ce sont les magasins Lidl (+59%), Carrefour (+63%), E.Leclerc et Auchan (+64%) qui pratiquent les surcoûts les plus faibles.

Des marges plus importantes

Cette étude rappelle que les trois quarts des Français « se disent limités dans leur consommation de produits bio par le prix trop élevé des produits labellisés. » Cependant, une étude antérieure note que ce surcoût n’est pas uniquement dû au coût de production plus élevé en agriculture biologique.

En effet, si produire du bio coûte plus cher, les marques augmentent aussi considérablement leurs marges brutes sur ces produits. Ceux-ci sont « en moyenne, 75 % plus élevé que le conventionnel. » Au détriment du consommateur.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Six candidats en lice pour l’élection présidentielle
NEXT Poursuite de la baisse progressive de la part du dollar dans les réserves de change (FMI)