ce qui change au 1er juin 2024

ce qui change au 1er juin 2024
ce qui change au 1er juin 2024

> Mon accompagnement psychologique évolue

A partir du 1er juin, le dispositif « Mon Soutien Psy » évolue. Jusqu’à présent, votre médecin traitant pouvait vous prescrire jusqu’à 8 séances de soutien psychologique par année civile, prises en charge à 30 € par l’Assurance Maladie.

Désormais, le remboursement des séances réalisées chez un psychologue agréé par l’Assurance Maladie et partenaire du dispositif, passe de 30 € à 50 €, et 12 séances seront prises en charge annuellement, contre 8 actuellement. De plus, il sera possible de consulter directement un psychologue, sans passer par un médecin.

> Prix du gaz

Depuis le 30 juin 2023, et la fin des tarifs réglementés de vente du gaz (TRV), la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publie, chaque mois, ses prix de vente de référence du gaz naturel destiné aux consommateurs résidentiels. “ Ce prix de référence, publié à titre informatif et mensuel, comprend un prix d’abonnement et un prix du kilowattheure. », indique la CRE.

En juin, pour l’eau chaude et la cuisine, le prix moyen du kWh est de 0,11261 € TTC (contre 0,11061 € en mai). Pour le chauffage, le prix moyen est de 0,09140 € TTC (contre 0,08940 € en mai). Les prix sont en hausse par rapport à mai 2024. Côté abonnements, le prix annuel de référence reste 102,94 € TTC pour la cuisine/eau chaude et 257,18 € pour le chauffage : un prix identique aux mois précédents.

> Fini les rues sans nom

Autre grand changement au 1er juin 2024 : toutes les rues de France auront désormais un nom. En effet, dans le cadre de la loi 3DS (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification), et de son volet simplification, les communes doivent désormais fournir « une base de données nationale d’adresses qui permettra de géolocaliser chaque logement, afin de faciliter les services publics et privés (raccordement fibre optique, livraisons, etc.).

Toutes les communes françaises ont donc jusqu’au 1er juin 2024 pour se conformer à cette loi, et les communes de moins de 2 000 habitants (qui représentent 84,6 % des communes françaises), qui n’étaient jusqu’alors pas obligées de nommer l’ensemble de leurs ruelles et rues, doivent maintenant, faites-le.

Selon La Poste, quelque 1,8 million de Français ne disposaient pas d’adresse précise fin 2023. Avec l’application de la loi 3DS, tous les Français auront désormais une adresse précise.

> Pass’Sport

A partir du 1er juin, les Français éligibles pourront à nouveau utiliser leur Pass Sport. Il s’agit d’une aide de 50 €, qui permet à plus de 6,5 millions de jeunes de financer une partie de leur inscription sportive. Quelque 85 000 clubs et salles de sport sont partenaires du dispositif en France, selon le site Internet du dispositif.

Ce pass est utilisable entre le 1er juin 2024 et le 31 décembre 2024 et s’adresse aux jeunes :

  • Nés entre le 16 septembre 2006 et le 31 décembre 2018 et bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire ;
  • Nés entre le 1er juin 2004 et le 31 décembre 2018 et bénéficiaires de l’allocation scolaire pour enfant handicapé ;
  • Nés entre le 16 septembre 1993 et ​​le 31 décembre 2008 et bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés
  • étudiants, âgés de 28 ans ou plus, et bénéficiant, au plus tard le 15 octobre 2024, d’une bourse d’études supérieures de l’État sous conditions de ressources, d’une aide annuelle du CROUS ou d’une bourse régionale de formation sanitaire et sociale au titre de l’année universitaire 2024 – 2025 .

> Dérivés du cannabis interdits

A partir du lundi 3 juin, les nouveaux composés dérivés du cannabis seront interdits à la vente en raison de leurs « risques » pour la santé qui pourraient être « graves ». Ils ont été classés sur la liste des stupéfiants par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les molécules concernées sont les cannabinoïdes semi-synthétiques H4-CBD et H2-CBD, issus de la transformation des substances naturelles de la plante par un procédé chimique, et les cannabinoïdes purement synthétiques.

Ces produits sont vendus notamment dans les magasins CBD ou sur internet. Il peut s’agir d’huile, de résine, d’herbe, de spray, de bonbons ou de gummies, ou encore de liquides pour cigarettes électroniques. Dès le 3 juin, leur « leur production, leur vente et leur utilisation notamment, seront interdites en France », annonce le gendarme de la médecine dans un communiqué.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le légendaire Willie Mays décède à 93 ans
NEXT Willie Mays, joueur légendaire des Giants de San Francisco, décède à 93 ans