« La bataille est gagnée », affirme Bruno Le Maire

« La bataille est gagnée », affirme Bruno Le Maire
« La bataille est gagnée », affirme Bruno Le Maire

Le ministre de l’Économie admet cependant que la baisse des prix n’est pas encore visible sur tous les produits…

(Boursier.com) — Alors que l’inflation a continué de ralentir en avril, revenant aux niveaux modérés promis par le gouvernement, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, s’est félicité de ses résultats ce mardi. « L’inflation est derrière nous. J’ai également annoncé que nous serions autour de 2 % d’inflation début 2024, nous sommes fin mai 2024 et nous sommes autour de 2 % d’inflation », a-t-il déclaré. » a affirmé sur le plateau de ‘CNews’.

“Donc le pari est gagné, la bataille est gagnée… Et surtout, le plus important c’est que les salaires commencent à augmenter plus vite que l’inflation, donc ça améliore le pouvoir d’achat des Français”, s’inquiète encore le locataire de Bercy. heureux, tout en reconnaissant que la baisse des prix n’est pas encore visible sur tous les produits.

Selon les dernières données de l’Insee, l’inflation s’est établie précisément à 2,2% en avril sur un an, alors qu’elle était encore à 2,3% en mars et 5,9% en avril 2023. Cette baisse est notamment due au ralentissement des prix alimentaires (+ 1,2 % sur un an après +1,7 % en mars) et du tabac (+9 % après +10,7 %), tandis que les prix de l’énergie augmentent légèrement (+3,8 % après +3,4 %).

« Sur certains prix, pas sur tous »

La baisse « se constate sur certains prix, pas sur tous », a indiqué le ministre. « Nous avons des prix à la pompe qui aujourd’hui sont stables ou en légère baisse, nous avons certains produits alimentaires qui diminuent, mais il n’en reste pas moins que le coût du logement reste encore très élevé dans les zones tendues. Nous avons encore des difficultés structurelles à résoudre», a-t-il reconnu.

« Mais le chiffre de l’inflation lui-même était supérieur de cinq points il y a quelques mois à peine. Nous avons lutté avec acharnement pour ramener l’inflation à deux. J’ai pris un engagement : 2% d’inflation mi-2024. Nous y sommes, l’engagement est tenu !”, a souligné Bruno Le Maire.

Interrogé sur le risque d’une nouvelle poussée inflationniste liée au rattrapage salarial – les salaires ayant augmenté de 4,7% dans la zone euro au 1er trimestre – le ministre de l’Economie a balayé les avertissements de la BCE. “Il ne faut pas assombrir le tableau”, a-t-il déclaré, avant d’ajouter : “Nous n’allons pas non plus nous battre pour des salaires qui augmentent moins vite que l’inflation”.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV populations invitées à signaler tout danger pendant les pluies
NEXT Österreich gegen Frankreich – das Spiel in Ticker und TV – .