Andry Rajoelina dément avoir fait campagne pour les candidats (…) – .

Andry Rajoelina dément avoir fait campagne pour les candidats (…) – .
Andry Rajoelina dément avoir fait campagne pour les candidats (…) – .

Personne ne peut m’empêcher d’aller à la rencontre de la population (…) En tant qu’élu du peuple, c’est un droit et un devoir pour moi de rendre visite aux populations des régions pour voir leurs réalités quotidiennes, cela me permet d’être à leur écoute « . Les mots sont d’Andry Rajoelina qui a poursuivi sa tournée présidentielle samedi dernier à Toamasina. Lors de son discours, le chef de l’Etat s’est défendu des attaques lui reprochant d’avoir violé la loi en menant une campagne électorale en faveur des candidats de la liste IRMAR.

Le chef de l’Etat réfute a priori les accusations selon lesquelles il procéderait à des inaugurations. Andry Rajoelina affirme qu’il n’y a eu ni coupure de ruban, ni dévoilement de plaque commémorative, ni présence d’invités officiels lors de ses tournées. Il insiste sur le fait que ses déplacements actuels s’inscrivent dans le cadre de ses fonctions présidentielles. Par ailleurs, il affirme qu’étant élu et non nommé, il n’est pas soumis à l’obligation de participer à une campagne électorale contrairement aux personnes nommées en conseil des ministres.

La tournée effectuée parallèlement à la campagne électorale législative a été critiquée par l’opposition. Lors de ses discours, il n’hésite pas à exprimer publiquement ses préférences, l’exemple le plus flagrant, à Ikongo, où il a demandé aux électeurs de cette circonscription de lui offrir comme cadeau d’anniversaire l’élection du candidat du camp présidentiel.

Des membres de la diaspora ont publié aujourd’hui un communiqué faisant état de ce qu’ils qualifient de piétinement de textes d’Andry Rajoelina. Parmi ces piétinements figurent la participation directe ou indirecte du président à la campagne législative. Ils dénoncent le non-respect des textes et lois en vigueur, les abus de pouvoir et les pressions exercées sur les fonctionnaires dans le but de favoriser les candidats de l’État à ce scrutin. Ils appellent les candidats de l’opposition et leurs partisans à s’unir pour mieux faire entendre leur voix pour contester toutes les dérives, à se rendre massivement aux urnes le 29 mai et à ne pas voter pour les candidats au pouvoir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Asylunterkunft à Altdorf UR brennt – .
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .