Gaz butane, Aïd Al-Adha, hausse des prix… Le PJD réagit

Gaz butane, Aïd Al-Adha, hausse des prix… Le PJD réagit
Gaz butane, Aïd Al-Adha, hausse des prix… Le PJD réagit

Face à la décision du gouvernement de réduire les subventions allouées aux bouteilles de gaz butane pour 2024, en réduisant de 2,5 dirhams sur les bouteilles de 3 kg et de 10 dirhams sur les bouteilles de 12 kg, ainsi que l’augmentation des prix du mouton, à l’approche de l’Aïd Al-Adha, le secrétariat général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) proteste.

Dans un communiqué diffusé ce lundi, le secrétariat général du PJD fustige la méthode utilisée par l’Exécutif d’Aziz Akhannouch, qui « semble délibérément confondre les esprits en amalgamant cette augmentation avec la précédente approche du gouvernement PJD sous la direction d’Abdelilah Benkirane, et celle actuelle dirigée par Aziz Akhannouch.« . Le PJD souligne que les divergences entre ces deux stratégies sont on ne peut plus flagrantes, tant dans leur substance que dans leurs implications.

À cet égard, le parti note que « le gouvernement Akhannouch manque de courage politique, de transparence et de responsabilité. Il a publié un jour férié (dimanche 19 mai) un communiqué non signé, se contentant du cachet du ministère de l’Économie et des Finances (Direction de la concurrence, des prix et de la rémunération), sans évoquer l’accord conclu en octobre 2023 avec la Banque monétaire internationale. Fonds, qui comprend un soutien financier en échange d’une série de conditions, notamment l’engagement du gouvernement à supprimer les subventions au gaz butane.« .

Le secrétariat général rejette totalement cette décision, tant dans sa forme que dans son fond et sa méthodologie. Il dénonce un « approche défaillante qui perpétue la rente et la corruption, contrairement à la vision de Justice et Développement« . Celui-ci vise à éradiquer ces pratiques néfastes et éliminer les avantages indus du Fonds de compensation, à instaurer la justice sociale en offrant un soutien direct aux populations vulnérables, et à rétablir les équilibres financiers pour assurer le paiement des salaires des fonctionnaires, ainsi que le financement des investissements et programmes sociaux, explique la même Source.

Par ailleurs, le parti souligne l’importance d’associer la fin des subventions et « l’éradication des loyers » à la « bouteille d’essence » gratuite pour chaque famille dans le besoin, tout en régulant les prix en fixant des marges. bénéficiaires, afin d’éviter la spéculation et les pratiques anticoncurrentielles susceptibles d’augmenter de manière déraisonnable les prix de ces bouteilles de gaz.

Quant à la gestion gouvernementale des sacrifices de l’Aïd Al-Adha, le secrétariat général du PJD estime qu’elle favorise les riches au détriment des pauvres. Cette approche est critiquée par le parti pour son soutien aux importateurs « sans contrôle », au lieu d’apporter un soutien direct aux éleveurs ou aux consommateurs, ce qui contredit les principes d’un État social en détournant les fonds publics au profit de certains importateurs et détenteurs d’intérêts particuliers.

Cette politique, qui gaspille les fonds publics à travers des exonérations illégales de TVA et la suspension des droits d’importation, ne parvient pas à proposer des sacrifices en quantité suffisante et à des prix abordables. Cela menace la production nationale et la sécurité alimentaire, sapant les fondements mêmes de notre élevage.», poursuit-il, tout en prônant un soutien direct aux agriculteurs et éleveurs, ainsi qu’aux citoyens.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Zelensky accueilli à bras ouverts au G7 qui scelle un accord sur les actifs russes
NEXT On connaît désormais le prix à payer pour mettre la main sur Jacob Markstrom